Partager :

La Banque d’Israël vient de lancer son propre programme pilote de crypto-monnaie, avec l’intention de créer une CBDC utilisant le réseau Ethereum. (L’acronyme CBDC signifie central bank digital currency, ce qui en français donne « monnaie digitale de banque centrale » (MDBC)).

Cependant, il semble que le projet devra faire face à un certain nombre de défis.

Utiliser Ethereum pour les tests CBDC.

Jusqu’à présent, plusieurs pays majeurs dirigent le développement de CBDC, notamment la Chine, la Suède, le Japon et la France. Tous ces pays travaillaient sur leurs propres CBDC depuis des années à ce stade, ils ont donc un énorme avantage sur les nouveaux arrivants comme la banque centrale d’Israël.

Israël en est aux premiers stades du développement de CBDC, selon des rapports récents, et ils ont décidé d’utiliser Ethereum (ETH / USD). Le chef de projet CBDC de la banque centrale, Yoav Soffer, a expliqué qu’ils ont décidé d’utiliser la technologie ETH pour un essai, non pas parce qu’ils s’attendent à ce que ce soit la technologie qu’ils utiliseront, mais parce qu’elle était disponible.

Le but de ce test est simplement d’essayer d’identifier les avantages et les inconvénients des monnaies numériques, et rien que pour cela, Ethereum est une solution aussi bonne que toute autre chose.

Faire face aux défis croissants.

Cependant, Soffer a déclaré que l’initiative a été très difficile. Il a souligné la complexité du projet, ce qui rend difficile de prédire combien de temps les tests du projet dureront ou quand ils se termineront.

Les défis sont nombreux, à commencer par l’incertitude quant à savoir si une monnaie numérique répondrait aux besoins de la population locale en premier lieu. L’infrastructure d’un tel produit n’est pas équipée pour survivre sur le long terme et il n’y a pas de solution de sauvegarde en cas de panne du réseau. Et, bien sûr, la banque doit créer une CBDC pour être accessible et compétitive par rapport aux autres types de paiement.

https://www.marseillenews.net

 

 

Partager :