Partager :

Selon le site internet Walla (du Groupe Ynet), « la France aurait gelé ses liens diplomatiques, sécuritaires et de renseignements avec Israël ».

Selon Walla : « Le conseiller à la sécurité nationale Eyal Hulata s’est rendu en France ces derniers jours pour tenter de désamorcer une crise impliquant l’utilisation présumée de logiciels espions israéliens développés par NSO Group pour pirater les téléphones du président français Emmanuel Macron et d’autres hauts responsables français ».

Citant des sources israéliennes de haut rang, le site affirme que M. Hulata a rencontré à l’Elysée le conseiller diplomatique d’Emmanuel Macron, Emmanuel Bonne pour s’entretenir principalement de la crise.

Selon le rapport, une enquête internationale qui a dévoilé en juillet le piratage a provoqué une rupture diplomatique, et M. Macron a appelé le Premier ministre Naftali Bennett, qui a promis d’enquêter sur l’affaire. 

Quelques jours plus tard, le ministre de la Défense Benny Gantz s’était envolé pour Paris et avait présenté les premières conclusions.

Selon Walla, la France gèle ses liens diplomatiques, sécuritaires et de renseignements avec Israël jusqu’à  ce que l’affaire soit clarifiée, y compris l’arrêt des visites mutuelles. 

M. Hulata a depuis mené des pourparlers secrets pour atténuer la crise diplomatique.

Il aurait présenté des conclusions supplémentaires à M. Bonne et proposé que tout futur accord de logiciel cyber offensif avec un pays tiers inclurait une clause interdisant le ciblage des numéros de téléphone français, similaire aux accords déjà en place avec les États-Unis et la Grande-Bretagne.

i24News (Copyrights).

Partager :