Partager :

Selon Dudi Reznik, expert international des marchés financiers, Israël s’est très bien mesuré à la crise du Corona sur le plan de l’économie.

Il note qu’en 2020, alors que la crise faisait rage dans le monde entier, l’économie israélienne a été touchée de manière relativement mesurée, à l’exemple du Produit intérieur brut dont la baisse a été l’une des plus faibles du monde.

Pour 2021 il escompte une croissance de 7%, un taux bien au-dessus la moyenne pour les 53 pays de l’Ocde.

Sur la plan de l’inflation également, Dudi Reznik indique qu’il y a un regain de hausse de prix dans dans nombreux pays développés mais qu’Israël maintient un taux assez bas.

« On pourra dire que sur le plan de l’économie au moins, israélienne aura traversé le Corona sans être trop touchée », souligne Reznik.

LPH (Copyrights)

Le tourisme entrant en Israël est une source précieuse de recettes pour l’Etat et un bienfait pour de nombreuses branches professionnelles.

Le gouvernement prévoit de faire redémarrer le tourisme entrant dès le 1er novembre en allégeant les consignes : suppression du test sérologique et autorisation d’entrée sur le territoire pour quiconque aura été vacciné à trois reprises ou à défaut, qui aura obtenu une deuxième dose il y a moins de six mois.

 

Partager :