Partager :

Le Premier ministre a avoué lors d’une séance du cabinet politico-sécuritaire que lors de sa visite aux Etats-Unis, il avait été « surpris » par l’ampleur des pressions américaines contre la construction juive en Judée-Samarie.

« C’est une question critique pour eux », a reconnu le Premier ministre. Et si de telles pressions se font jour avant que le budget soit adopté, il est aisé d’imaginer ce qu’elles seront une fois le budget voté et le gouvernement moins menacé de dissolution. Naftali Benett a confirmé que l’Administration Biden fait tout pour ménager le gouvernement israélien tant que le budget n’aura pas été adopté.

Face à ces pressions qui ne feront que grandir, le président du conseil régional de Samarie Yossi Dagan s’est rendu aux Etats-Unis afin de mobiliser des élus pour s’opposer à ces pressions en provenance de la Maison-Blanche.

Il a déclaré : « Nous ne permettrons aucun gel de la construction en Judée-Samarie, ni par ce gouvernement ni par tout autre gouvernement. La permission de construire doit émaner exclusivement du gouvernement israélien et pas d’une administration américaine… »

LPH (Copyrights)

Partager :