Partager :

Moscou constate un intérêt croissant des milieux d’affaires israéliens pour le marché russe, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l’occasion du 30e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la Russie et Israël.

« La coopération bilatérale pratique a des potentiels considérables », a déclaré le haut diplomate. « Un certain nombre de projets communs sont mis en pratique avec succès. De nombreuses initiatives ont reçu le soutien du président de la Fédération de Russie et du Premier ministre de l’État d’Israël », a souligné M. Lavrov.

« L’intérêt des milieux d’affaires israéliens pour l’entrée sur le marché russe ne cesse de croître », a-t-il ajouté. La coopération mutuellement avantageuse des deux pays a résisté à l’épreuve du temps et continue de se développer activement sur toutes les trajectoires, a souligné le ministre des Affaires étrangères. Dans cette optique, M. Lavrov a noté qu’au cours des dernières décennies, Moscou et Tel-Aviv ont accumulé une expérience considérable en matière de coopération polyvalente sur des fronts tels que l’économie, la science et les technologies, la santé et l’éducation. « Plus de 20 accords intergouvernementaux en vigueur montrent à quel point l’agenda bilatéral est chargé », a-t-il ajouté.

« Malgré les conséquences de la pandémie de coronavirus, le commerce entre la Russie et Israël a connu une baisse modeste de 3,9 % en 2020, alors qu’en janvier-juillet de cette année, il a augmenté de 51,8 % en glissement annuel », a souligné le ministre. Il a souligné le rôle clé de coordination des efforts conjoints de la Commission mixte russo-israélienne sur la coopération commerciale et économique, créée en 1994. « Nous souhaitons qu’elle reprenne pleinement ses activités dès que possible », a déclaré M. Lavrov.

Il a également souligné le rôle particulier des contacts humanitaires pour renforcer les liens entre les pays et assurer leur stabilité et leur continuité. « Nous apprécions un haut niveau de compréhension mutuelle entre les peuples de Russie et d’Israël, liés par une mémoire historique commune et une interaction interculturelle », a ajouté M. Lavrov. « Il est gratifiant de constater que ce fil qui ne connaît pas de frontières géographiques ne fait que se renforcer au fil du temps », a souligné le haut diplomate.

« Nous espérons qu’à mesure que la situation sanitaire et épidémiologique s’améliorera, nous serons en mesure de rétablir les flux mutuels de touristes ». La Russie fait traditionnellement partie du Source : Agence Tass & Israël Valley19

Partager :