Partager :

Le ministre des Finances, Avigdor Liberman, met tout en œuvre pour abaisser le coût de la vie en Israël. En coopération avec le ministre de l’Agriculture, Oded Forer, il a annoncé la mise en place d’un plan quinquennal qui doit permettre d’améliorer la compétitivité dans le secteur de l’agriculture grâce à une plus grande diversité de produits qui conduira à une baisse du prix des fruits, légumes et œufs.

Il devrait en résulter pour les consommateurs une économie de plus de 2,7 milliards de shekels, soit en moyenne 840 shekels par foyer. Oded Forer a déclaré qu’il s’agissait « de la plus importante réforme agraire de ces trente dernières années ».

Le plan prévoit, par le biais de rabais et de baisses des tarifs, une amélioration de la compétitivité qui se traduira notamment par une diminution du prix des avocats, de l’ail, des petits pois, des figues et des artichauts. Israël envisage également de reconnaître les standards européens appliqués aux fruits et aux légumes et d’alléger la réglementation des fruits en provenance de l’Europe afin de faciliter l’importation de produits non saisonniers qui sont actuellement pratiquement absents des étals en Israël, par exemple baies, et de permettre l’importation de durian, un fruit en provenance du sud-est de l’Asie.

Le plan prévoit également de généreuses subventions aux agriculteurs israéliens afin qu’ils augmentent leur productivité. Des aides seront allouées pour l’achat de nouveaux équipements techniques et la collaboration avec des start up sera encouragée, notamment en ce qui concerne les exploitations agricoles de Galilée.

En Israël, les baies sont rares, difficiles à trouver et très chères (photo : Pixabay)
En Israël, les baies sont rares, difficiles à trouver et très chères (photo : Pixabay)

https://israelentreleslignes.com/

Autres informations :
La réforme agraire doit entraîner une baisse des prix (en anglais), JPost

https://www.jpost.com/israel-news/israelis-to-enjoy-more-cheaper-produce-with-new-agriculture-reform-674499

Partager :