Partager :

Moins de deux ans après sa création, la start-up israélienne de cybersécurité Wiz est désormais valorisée à 6 milliards de dollars – un montant stupéfiant – après qu’elle a levé 250 millions de dollars lors de sa dernière levée de fonds, a annoncé la société lundi.

Cet investissement survient seulement quatre mois après que Wiz a levé 120 millions de dollars auprès de Salesforce Ventures, Blackstone, Aglaé Ventures, la société d’investissement en capital-risque de Bernard Arnault, président-directeur général de LMVH Moet Hennessy-Louis Vuitton et l’un des hommes les plus riches du monde, et du milliardaire américain Howard Schultz, qui a été pendant 14 ans PDG et président de Starbucks.

Cet investissement précédent avait alors valorisé Wiz à 1,8 milliard de dollars, selon l’annonce.

Ce dernier tour de table a été mené conjointement par Insight Partners et Greenoaks Capital, avec la participation de Sequoia Capital, Salesforce et d’autres.

Wiz a déclaré dans son communiqué que le tour de table avait été « énormément sur-souscrit », la société ayant dû refuser « de multiples contrats et limiter le tour de table aux investisseurs existants ».

Wiz a été fondée début 2020 par Assaf Rappaport, son PDG, Yinon Costica, Ami Luttwak et Roy Reznik – la même équipe qui a fondé la société Adallom (vendue à Microsoft pour 320 millions de dollars en 2015) et dirigé le groupe de sécurité du cloud de Microsoft Azure.

La technologie sans agent de Wiz fournit « en quelques minutes » une couverture de sécurité sur l’ensemble de l’environnement cloud d’une entreprise, a déclaré la société. Elle compte désormais parmi ses clients plus de 10 % des entreprises du classement Fortune 500, a-t-elle ajouté.

« La croissance de Wiz sur le marché des entreprises est stupéfiante. Lorsque vous avez une équipe de direction qui a fait ses preuves et qui a fabriqué un produit qui change la donne, vous pariez gros. Wiz a créé une technologie de sécurité dont le monde a besoin », a déclaré Jeff Horing, cofondateur et directeur général d’Insight Partners, qui est également membre du conseil d’administration de Wiz.

Times of Israel (Copyrights).

Partager :