Partager :

Une histoire étonnate qui amuse les israéliens:

« Tout semblait aller pour le mieux pour le boulanger Makram Akrout, ancien sans-papiers tunisien naturalisé français et sacré récemment lauréat 2021 de la « Meilleure baguette », parmi 121 concurrents. Grâce à cette distinction, il était le candidat favori pour devenir le fournisseur exclusif du palais de l’Elysée pour l’année à venir. Une « réussite de l’intégration » se sont précipités de nombreux médias mais en fait, un comble pour quelqu’un qui s’avère haïr la France et prôner un islam radical.

Des recherches effectuées sur les réseaux sociaux ont permis de voir que Makram Akrout a relayé et soutenu entre 2019 et 2020 des messages qui ne laissent pas de place au doute, à l’exemple de ceux-ci : « La France encourage et propage la décadence dans nos pays pour protéger ses intérêts colonialistes et nous pousse à nous éloigner de la religion et des valeurs islamiques », ou encore : « Nous avons pleuré pour Charlie Hebdo et pour Notre-Dame mais du côté de la France, ils ne pleurent pas ces chiens lorsqu’on se moque du maître de la création, Allah ».

L’avocate du boulanger a dénoncé une « campagne nauséabonde » orchestrée contre son client, selon elle par des milieux d’extrême droite. Quoi qu’il en soit, le boulanger n’est pas venu récupérer son prix. De son côté, le palais de l’Elysée a fait savoir qu’il n’avait pas pris contact avec Makram Akrout et que « ce n’est pas automatiquement le lauréat de l’année qui devient le fournisseur du palais présidentiel ».

LPH (Copyrights).

Partager :