Partager :

Des chercheurs israéliens ont trouvé une méthode apparemment simple pour tromper les logiciels de reconnaissance faciale : appliquer du maquillage conventionnel sur des zones spécifiques du visage selon un modèle déterminé par un programme d’intelligence artificielle.

L’étude, réalisée à l’Université Ben Gourion de Beer Sheva, a révélé que lors de l’application du modèle de maquillage généré par le programme d’intelligence artificielle aux volontaires du test, les systèmes ont été contournés avec un taux de réussite proche de 100 %. Vingt personnes, 10 hommes et 10 femmes, se sont fait maquiller les zones du visage les plus identifiables selon la carte thermique générée par le logiciel, ou se sont fait maquiller de manière aléatoire et, finalement, rien n’a été maquillé.

Les volontaires se sont ensuite confrontés à un environnement réel en parcourant un couloir équipé de deux caméras et de diverses conditions d’éclairage.

Avec le modèle de maquillage conçu par le logiciel, les sujets n’ont été correctement identifiés que 1,22 % du temps, contre 33,73 % avec un maquillage aléatoire et 47,57 % sans aucun type de maquillage appliqué.

« J’ai été surpris par les résultats de cette étude », a déclaré Nitzan Guetta, auteur principal de l’étude, au site Web de Vice’s Motherboard.

🟦  🟦

« La maquilleuse n’a pas fait trop de tours, elle n’a vu que le maquillage dans l’image et a ensuite essayé de le copier dans le monde physique. Ce n’est pas une copie parfaite. Il y a des différences, mais cela a quand même fonctionné », a-t-il ajouté.

L’étude a été réalisée à l’aide de palettes de couleurs neutres pour obtenir un aspect naturel et des techniques de maquillage conventionnelles, ce qui signifie qu’elle peut être techniquement reproduite par n’importe qui. Cependant, l’inconvénient de la méthode est que l’on est toujours très reconnaissable pour les autres humains.

Read more https://rakbeisrael.buzz/des-chercheurs-israeliens-trouvent-une-methode-pour-tromper-la-reconnaissance-faciale-a-travers-le-maquillage/

Partager :