Partager :

Selon un ancien employé de la société de sécurité, le père de Britney Spears et la société de sécurité, Black Box Security, qu’il a engagée pour la protéger ont mis en place un dispositif de surveillance intense qui contrôlait ses communications et capturait secrètement des enregistrements audio de sa chambre à coucher, y compris ses interactions et conversations avec son petit ami et ses enfants.

L’enregistrement de conversations dans un lieu privé et la reproduction de messages texte sans le consentement des deux parties peuvent constituer une violation de la loi américaine. On ignore si le tribunal chargé de la mise sous tutelle de Britney Spears était au courant de cette surveillance ou l’avait approuvée.

En réponse aux questions détaillées du New York Times, un avocat de James Spears a publié une déclaration : « Toutes ses actions étaient bien dans les paramètres de l’autorité qui lui a été conférée par le tribunal. Il a agi en connaissance de cause et avec le consentement de Britney, de son avocat désigné par le tribunal et/ou du tribunal. Les résultats de Jamie en tant que conservateur – et l’approbation de ses actions par le tribunal – parlent d’eux-mêmes. »

L’avocat de Britney Spears, Mathew S Rosengart, a déclaré dans un communiqué : « Toute interception ou surveillance non autorisée des communications de Britney – en particulier les communications avocat-client, qui sont une partie sacro-sainte du système juridique – représenterait une violation honteuse de son droit à la vie privée et un exemple frappant de la privation de ses libertés civiles ».

« Placer un dispositif d’écoute dans la chambre de Britney serait particulièrement inexcusable et honteux, et corrobore une grande partie de son témoignage convaincant et poignant », a déclaré Rosengart. « Ces actions doivent faire l’objet d’une enquête complète et agressive. »

Le père de Britney Spears, connu sous le nom de Jamie, a été nommé tuteur en 2008, peu après que Britney Spears ait été emmenée deux fois à l’hôpital en ambulance pour des évaluations psychiatriques involontaires au milieu d’une série de luttes publiques et d’inquiétudes concernant sa santé mentale et sa toxicomanie potentielle. Il s’est vu confier un large contrôle sur la vie et la succession de Britney Spears, y compris le pouvoir d’assurer sa sécurité 24 heures sur 24.

Le rôle de l’équipe de sécurité a longtemps été un mystère. Yemini, le fondateur de Black Box Security, est né en Israël et est décrit sur le site internet de la société comme ayant une expérience dans les forces spéciales israéliennes. Le compte Spears a permis à Black Box de passer du statut de petite entreprise à celui d’acteur de premier plan dans le secteur de la sécurité des célébrités. L’entreprise compte parmi ses clients les Kardashian, Miley Cyrus et Lana Del Rey.

Source : Irish Times & Israël Valley

 

Partager :