Nvidia recrute 600 ingénieurs hardware et software en Israël.

Par |2021-09-26T07:25:38+02:00septembre 26th, 2021|Catégories : HIGH-TECH|
Partager :
Nvidia veut plus d’ingénieurs en Israël. Deux ans après l’annonce du rachat de l’israélien Mellanox, spécialisé dans les technologies de réseau informatique et le développement d’infrastructures de communication pour les data centers,  le géant californien du GPU recrute à tour de bras, en partie pour garnir les rangs de sa nouvelle filiale. On apprend du journal financier Globes (israélien), que la firme a annoncé le recrutement de quelques 600 ingénieurs hardware et software en Israël. Ces recrutements se font pour des postes variés, et à différents niveaux de responsabilité, note Globes.

Nvidia veut continuer de se diversifier.

Le rachat de Mellanox s’inscrit dans une volonté de diversification très présente chez Nvidia ces dernières années. Centrée dans un premier temps en grande partie sur la conception de puces graphiques (GPU), la firme au caméléon s’investit maintenant beaucoup dans l’IA… et ce à destinations de plusieurs marchés : celui du gaming, mais aussi ceux des simulations professionnelles, des centres de données et des véhicules autonomes. Mellanox et ses technologies font partie intégrante de cet effort sur l’IA et le monde des serveurs.

La directrice financière de Huawei Meng Wanzhou a négocié un accord avec les États-Unis.

Comme le précise Globes, Nvidia et Mellanox emploient actuellement plus de 2400 personnes au travers de sept centres de développement installés à Yokne’am, Tel Aviv, Jerusalem, Ra’anana, Beersheva, Kiryat Gat, et Tel Hai. Une force de frappe impressionnante pour Nvidia : il s’agit d’ailleurs de la présence la plus importante du groupe en dehors des États-Unis.

« Nvidia embauchera des personnes pour le groupe de développement logiciel mais aussi pour les équipes [participant au développement] des puces, de l’architecture, du matériel et rattachées à l’assurance qualité. Au cours de l’année écoulée, non seulement l’entreprise n’a pas […] licencié un seul employé, mais elle a continué à embaucher des centaines de personnes. [Face à la période que nous traversons], tous les processus d’embauche et d’initiation ont été adaptés et réalisés à distance », a pour sa part commenté Gideon Rosenberg, responsable des ressources humaines de Nvidia en Israël.

//siecledigital.fr

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut