SUR RADIO J. Le « Silmo », grand-messe mondiale de l’optique. Des entrepreneurs israéliens à Paris.

Par |2021-09-23T14:53:39+02:00septembre 23rd, 2021|Catégories : FRANCE-ISRAEL|
Partager :

SUR RADIO J. Innovations d’Israël pour améliorer sa vue.

Myopie, maladies génétiques, daltonisme, prévention des chutes : l’oeil, miroir de la santé, suscite l’intérêt croissant de la recherche et de l’industrie. Zoom sur les innovations à l’occasion de la prochaine tenue à Paris du Silmo, la grand-messe mondiale de l’optique. Le salon professionnel SILMO est « un espace d’envergure international qui informe tout au long de l’année, met en scène les différentes offres, tendances dans le domaine sans oublier les rencontres B2B, la formation, etc ».

De nombreux experts israéliens (au moins 30) seront à Paris pour le SILMO. Les israéliens sont très actifs dans le monde de la santé.

RECHERCHE. Des chercheurs israéliens ont créé des gouttes oculaires pour améliorer la vision des patients. Une équipe d’ophtalmologistes israéliens a développé des gouttes oculaires pour améliorer la vue à court comme à long terme. Pour l’heure, les chercheurs du centre médical de Shaare Zedek et de l’Université Bar-Ilan, ont testé ces nanoparticules appelées « nanodrops » avec succès que sur des cochons. Il s’agit d’une méthode thérapeutique consistant à introduire goutte à goutte une solution médicamenteuse dans les cornées des cobayes.

LUNETTES MAL VOYANT. Les lunettes OrCam My Eye chez ESSILOR propose une paire de lunettes dotée d’une mini caméra et d’un écouteur, l’ensemble doté d’un logiciel qui lit un texte que regarde un mal voyant, reconnaît des personnes, des objets, des billets de banque, etc.

INNOVATION. Une firme israélienne qui est de plus en plus connue dans le monde de l’optique : DeepOptics. Les 4 fondateurs de l’entreprise, Yariv Haddad, Yoav Yadin, Alex Alon et Saar Wilf ont associé leurs compétences scientifiques pour développer des lunettes connectées capables de modifier la correction en temps réel, en fonction de l’image que l’on regarde.

La prouesse technique réside dans la capacité à intégrer une couche transparente de cristaux liquides dans le verre, tout en conservant une qualité optique optimale et sans distorsions. Le projet de DeepOptics est encore au stade de développement, mais le co-fondateur, Yariv Haddad, prévoit la sortie du premier prototype d’ici 2 ans.

Le verre actuel est encore trop encombrant pour être intégré aux montures qui contiennent des capteurs dissimulés afin de mesurer les mouvements de l’œil en temps réel puis calculer l’écart pupillaire. Les données recueillies serviront à estimer la distance séparant l’œil de l’objet fixé et adapteront ainsi la correction ».

ESSILOR. 14 entreprises dont Essilor, le numéro 1 mondial des verres correcteurs, ont investi dans la technologie de DeepOptics. Yariv Haddad, prévoit la sortie du premier prototype d’ici 2 ans, étant donné que le modèle de verres actuel est encore trop encombrant pour être intégré aux montures.

Au-delà de la technologie du verre, la question de l’autonomie des lunettes est également importante. Yariv Haddad affirme que leur équipe de chercheurs vise une autonomie d’un à deux jours, demandant aux porteurs de les recharger régulièrement lorsqu’elles ne sont pas portées.

La startup cible un marché considérable, la presbytie touchant 700 000 nouvelles personnes chaque année

LE PLUS.  SILMO Paris 2021 – Mondial de l’optique parc expositions.

https://www.tourisme93.com › document
Date : ven. 24 sept. 2021 – lun. 27 sept. 2021
Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut