Partager :

Mobileye d’Intel Corporation, fabricant de technologies de conduite autonome basé à Jérusalem, va déployer un projet pilote de taxis autonomes et de services de covoiturage à Munich et Tel Aviv l’année prochaine, sous réserve de l’approbation des autorités réglementaires, en collaboration avec le géant international de la location de voitures et des services de mobilité Sixt SE, dont le siège est en Allemagne.

L’annonce a été faite mardi par le PDG d’Intel, Pat Gelsinger, lors de la conférence annuelle IAA Mobility 2021 (également connue sous le nom de Salon international de l’automobile en Allemagne) qui se déroule à Munich cette semaine. Intel a acheté Mobileye en 2017 pour la somme faramineuse de 15,3 milliards de dollars.

Mobileye sera propriétaire de la flotte de véhicules – qu’elle appelle « robotaxis » – alimentés par le système de conduite autonome entièrement intégré de la société, baptisé Mobileye Drive, et développé spécifiquement pour les services commerciaux de transport sans chauffeur. Sixt assurera la maintenance et l’exploitation de la flotte en Israël et en Allemagne.

M. Gelsinger et le co-PDG de Sixt, Alexander Sixt, ont fait la démonstration du nouveau service lors de l’événement, avec une vidéo montrant un véhicule sans conducteur manœuvrant dans les rues de Tel Aviv-Jaffa et s’approchant des passagers qui attendaient leur tour. Le cofondateur et PDG de Mobileye, le professeur Amnon Shashua, également vice-président senior d’Intel, s’est ensuite adressé brièvement à la foule par le biais d’un segment vidéo pour détailler les technologies qui alimentent le service de covoiturage.

Les passagers pourront accéder au service sur l’application développée par Moovit, la société israélienne de données intelligentes sur les transports en commun qu’Intel a rachetée l’année dernière pour 900 millions de dollars, ainsi que sur l’application Sixt, qui combine le covoiturage, la location de voitures, le partage de voitures et d’autres offres.

Les véhicules portent la marque Moovit et Sixt afin que les clients puissent facilement « faire la distinction entre les véhicules de transport traditionnel et les véhicules de la flotte autonome », selon l’annonce.

Copyrights. Times of Israel.

 

Partager :