Partager :

DERNIERE MINUTE. 10 HEURES CE SAMEDI MATIN. Excellente nouvelle pour les services de sécurité israéliens et surtout pour des milliers d’israéliens du Nord du pays qui s’inquiétaient fortement par une situation unique. 4 prisonniers qui s’étaient évadés de la prison de Gilboa ont été détectés et remis de nouveau en prison. L’ennemi Numéro 1 d’Israël Zakaria Zubeidi a été repris.

Deux prisonniers qui se sont évadés de Gilboa sont toujours dans la nature. Les forces israéliennes mènent toujours une vaste chasse à l’homme depuis l’évasion lundi des terroristes palestiniens, détenus sécuritaires de la prison de haute sécurité de Gilboa (nord d’Israël), via un tunnel creusé sous un évier.

L’armée israélienne avait annoncé mercredi le déploiement de nouveaux renforts en Cisjordanie afin de « traquer » les évadés, membres de groupes armés palestiniens écroués pour avoir préparé ou mené des attaques contre des Israéliens. L’opération de sécurité qui se poursuit ce samedi matin comprend des dizaines de points de contrôle routiers, ainsi que l’utilisation de drones et d’unités de recherche spécialisées avec des chiens dressés.

La prison de Gilboa, théâtre de l’audacieuse évasion des prisonniers politiques palestiniens, était autrefois présentée comme la prison la mieux surveillée d’Israël. C’était « une forteresse dont personne ne pouvait s’échapper ».

Quelques jours avant son ouverture en juin 2004, au cours de la seconde Intifada, un responsable de l’Administration pénitentiaire israélienne (API) avait même déclaré que Gilboa était « plus sûre que les coffres-forts de la Banque d’Israël ».

Située dans la vallée de Beït Shéan, à 4 km au nord de la Cisjordanie et à 14 km à l’ouest de la frontière avec la Jordanie, la prison de Gilboa se trouve sur le site d’une ancienne résidence ottomane et d’une ancienne base militaire britannique.

Les cellules de Gilboa pèsent 66 tonnes – presque trois fois plus qu’une cellule standard – et sont construites en béton armé, raison pour laquelle les prisonniers palestiniens tout comme les agents de sécurité israéliens qualifient la prison de « coffre-fort ».

Chaque cellule comporte huit lits. Les prisonniers disposent du strict nécessaire : une douche, des toilettes, un ventilateur, une plaque chauffante et une bouilloire. Certains de ces équipements peuvent être confisqués par les gardiens en guise de punition collective.

Le prisonniers se sont échappés du « coffre-fort inviolable » de Gilboa en creusant un trou dans le sol de leur salle de bain puis en atteignant une cavité sous le bâtiment de la prison. 

Cette cavité, décrite par le commandant du district nord d’Israël Shimon Lavi comme un « défaut structurel », ne nécessite pas de creuser ou d’enlever de grandes quantités de sable et de terre, car chaque cellule repose sur des piliers en béton, ce qui permet de passer en dessous. 

JPOST. Four of the fugitives who escaped from Gilboa Prison last week were re-arrested by Israel Police’s Counterterrorism Unit early Saturday morning in northern Israel.
Zakaria Zubeidi and Mahmoud Ardah were found in a parking lot in the village of Umm el-Ghanam hours after Yakoub Mohammed Qadri and Mohammed Ardah were located in Nazareth. Munadil Nafayat and Iham Kahamji remain at large.
Israel Police said that Zubeidi and Ardah were found hiding under the wheel of a truck.
According to reports, Qadri and Mohammed Ardah were located after a Nazareth resident told police that he had seen two men digging through the trash searching for food.
« I saw them, they looked scared, hungry and humiliated, » an Umm el-Ghanam resident told Ynet. « A helicopter and a drone flew overhead all night long, we didn’t get any sleep due to the amount of noise in the village, » added the Umm el-Ghanam resident.
Another resident told Ynet said Zubeidi and Ardah « did not resist » as police officers arrested them.
According to reports, Qadiri and Mohammed al-Arida were located after a resident of Nazareth told police that he had seen two men digging through the trash searching for food.
In addition to the reports by citizens to police, the fugitives were captured by the Counterterrorism Unit of the police as well as IDF trackers from the Mirol reserve unit.
The unit, which was formed following the abduction and murder of the three Israeli teenagers in 2014, was able to identify the footprints of the fugitives as well as a pack of cigarettes and a can of soda at around 10.30PM and then found the route that Zubeidi and al-Arida took to the parking lot in Umm el-Ghanam.
Five escapees were identified as Munadil Nafayat, Iham Kahamji, Yakoub Mohammed Qadri and brothers Mahmoud and Mohammed Ardah. They are all members of Palestinian Islamic Jihad and from towns near Jenin.
The sixth, Zakaria Zubeidi, was a prominent leader in Fatah’s al-Aqsa Martyrs Brigades during the Second Intifada. He was later granted amnesty but was arrested again in 2019.
They escaped from Gilboa Prison, some 30 kilometers away, on Monday. Though security forces initially thought that they were being helped following their escape, they now believe that the fugitives did not have any outside assistance.
Following their arrest, they were transferred to the Shin Bet internal security agency for additional questioning.
Partager :