Partager :

Foster + Partners, une des principales agences d’architecture britanniques et fortement associée à son fondateur Norman Foster, vient d’achever la construction d’un centre de recherche pour les sciences du cerveau à Jérusalem.

Ce bâtiment, situé sur un terrain accidenté au nord de la ville, servira de porte d’entrée à l’Université hébraïque de Jérusalem et il constitue la première réalisation de ce cabinet en Israël à la suite d’une attribution annoncée il y a dix ans.

Le bâtiment se compose de deux ailes entourant une cour et les niveaux supérieurs abritent 28 laboratoires flexibles reliés par des espaces sociaux, destinés à encourager l’interaction informelle et l’échange d’idées entre les étudiants et le personnel.

Le rez-de-chaussée contient des installations d’enseignement, un auditorium de 200 places, une bibliothèque, un café et une galerie d’art ouverte au public qui présente des œuvres sur le thème du cerveau.

La cour, qui comprend un toit rétractable, est plantée d’agrumes et comporte un ruisseau artificiel sur toute sa longueur et son responsable de la conception, Spencer de Grey, a déclaré que cette installation était l’un des projets les plus innovants de ce type dans une université israélienne.

« Comprendre l’énigme du cerveau est l’entreprise la plus ambitieuse du XXIe siècle et la recherche dans ce domaine est vitale pour la qualité de vie de millions de personnes », a-t-il ajouté.

L’associé Darron Haylock a déclaré que le projet avait un programme social progressiste qui avait créé un centre d’apprentissage « véritablement inclusif ».

Fosters a déclaré que l’espace forme un microclimat frais et sera utilisé comme un lieu de réflexion tranquille.

Des matériaux locaux, comme la pierre de Jérusalem, ont été utilisés dans la mesure du possible, et le bâtiment est orienté est-ouest pour réduire les apports solaires.

Les trois niveaux supérieurs sont également ombragés par un écran en fonte d’aluminium stylisé sur les dessins du neuroscientifique espagnol du début du XXe siècle, Santiago Ramon y Cajal, qui représentent la structure du cerveau.

Source : bdonline & Israel Valley

Partager :