Partager :

Naftali Bennett a été reçu par le président américain, Joe Biden. Les discussions se sont articulées autour de la lutte contre le programme nucléaire iranien et le renforcement du soutien des États-Unis à Israël.

Joe Biden a reçu ce vendredi 27 août Naftali Bennett pour des discussions centrées sur la lutte contre le programme nucléaire iranien et le renforcement du soutien à Israël.

Le déplacement a été l’occasion pour les deux hommes de se jauger après la prise de fonctions en juin du nouveau Premier ministre de l’État hébreu.

« Il y a un nouveau gouvernement aux États-Unis et un nouveau gouvernement en Israël, et j’apporte avec moi de Jérusalem un nouvel esprit de coopération », a déclaré le Premier ministre israélien.

Selon i24 News : « Les deux hommes se sont entretenus pendant 50 minutes, notamment au sujet de la menace iranienne, avant de donner une conférence de presse conjointe.

Le président américain Joe Biden a déclaré au Premier ministre Naftali Bennett qu’il préférait la voie diplomatique pour empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire, ajoutant que les États-Unis étaient toutefois « disposés à envisager d’autres options » pour s’assurer que l’Iran n’obtienne jamais la bombe nucléaire ».

i24News : « Naftali Bennett a tout d’abord présenté ses condoléances au président après l’attentat-suicide de Kaboul jeudi qui a fait plus de 100 morts dont 13 soldats américains.

Il a ensuite remercié le président pour son soutien à Israël: « vous nous avez toujours défendus, surtout dans les moments difficiles », a déclaré Naftali Bennett, « Israël sait que nous n’avons pas de meilleur allié dans le monde que les États-Unis d’Amérique. »

« Les terroristes aux frontières d’Israël veulent nous tuer et anéantir l’État juif. C’est pourquoi Israël doit toujours être plus fort que tous ses ennemis réunis », a-t-il conclu.

Concernant l’Iran, Naftali Bennett a déclaré qu’il s’agit du « premier exportateur mondial de terrorisme, d’instabilité et de violations des droits humains. Et pendant que nous sommes assis ici en ce moment, les Iraniens font tourner leurs centrifugeuses… Nous devons les arrêter ».

Depuis son arrivée à Washington, le Premier ministre israélien a rencontré le Secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, ainsi que d’autres responsables de l’Administration américaine.

En amont du déplacement, son premier à l’étranger en tant que Premier ministre, Naftali Bennett avait affirmé devant la presse que Joe Biden était « un vieil et vrai ami de l’État d’Israël ».

Pour Dan Kurtzer, ancien ambassadeur des États-Unis en Israël, la visite du Premier ministre a donné un nouveau ton aux relations américano-israéliennes après les 12 ans de l’ère Netanyahu.

« Netanyahu était convaincu qu’il savait mieux que le président avec qui il traitait ce que les États-Unis devraient faire », a déclaré à l’AFP Dan Kurtzer. Avec Naftali Bennett en revanche, « même s’il existe des différences sur la politique à mener, et il y en aura, les deux seront capables d’échanger sans cette couche de manque de respect », a soutenu l’ancien ambassadeur.

Partager :