Partager :

L’État va annuler quelque 39 000 amendes infligées l’année dernière à des manifestants qui ont protesté contre le gouvernement de Benjamin Netanyahu, alors Premier ministre, après que la Haute Cour a jugé qu’elles avaient été infligées illégalement, selon un reportage de la Douzième chaîne.

Les amendes ont été appliquées à Jérusalem au cours des deux premières semaines d’octobre 2020, alors qu’Israël se trouvait sous le coup de son deuxième confinement dû au coronavirus.

La police avait émis les amendes pour violation présumée des restrictions, mais le tribunal a jugé que les manifestants avaient le droit de se rassembler où ils le souhaitaient, indique le reportage.

Plus de 18 000 des amendes ont déjà été payées, ce qui signifie que l’État remboursera ceux qui les ont payées. Au total, près de 11 millions de shekels seront remboursés.

fr.timesofisrael.com

Partager :