Partager :

La coalition au pouvoir en Israël a réussi tôt mercredi à faire adopter un projet de loi qui réformera le système de nomination des juges des tribunaux rabbiniques, près de deux semaines après qu’une première tentative a échoué suite au vote « contre » accidentel du président de la Knesset.

Selon i24News :

« Lors d’une session nocturne au Parlement, le projet de loi a été adopté avec 59 voix pour et 54 voix contre.

Le projet de loi élargit le panel qui choisit les juges rabbiniques afin d’inclure plus de représentants du gouvernement et plus de femmes.

Au début du mois, le projet de loi était en troisième et dernière lecture au Parlement, lorsque le président de la Knesset, Mickey Levy, a accidentellement voté « contre », privant le texte de la majorité nécessaire pour être adopté.

M. Levy a tenté d’obtenir une permission spéciale pour changer son vote après avoir réalisé son erreur, mais le conseiller juridique de la Knesset a convenu qu’il ne pouvait pas revoter et que le vote serait maintenu.

Lundi, le député du Likoud Yariv Levin a critiqué le projet de loi, affirmant qu’il était destiné à élargir le panel dans le seul but « d’arranger des emplois » pour les associés des responsables de la coalition.

« Ce projet de loi est honteux et crée un précédent qu’Israël et les Israéliens paieront cher, j’en ai peur », a-t-il déclaré.

Le député Israël Eichler, du parti Judaïsme unifié de la Torah, affirme que le projet de loi fait partie d’une « guerre contre le judaïsme et la religion » menée par la coalition.

Elazar Stern de la coalition, quant à lui, a déclaré que le projet de loi « renforcera la position des tribunaux rabbiniques, ce qui est important pour nous tous ». »

Partager :