Partager :

Signals Analytics a pris racine au bout du Léman, notamment grâce à Procter & Gamble. La start-up israélienne travaille aussi pour Nestlé et Roche. IsraelValley a réactualisé un article paru dans le journal letemps.ch. Fin 2020, Kenshoo (Israël) a racheté Signals.

Fondée à Tel-Aviv en 2009, Signals Analytics ne comptait alors que deux employés. La start-up israélienne s’est installée au campus Biotech Innovation Park à Genève en 2016. Une implantation que la jeune pousse israélienne doit notamment à l’antenne genevoise de Procter & Gamble, dont elle est l’un des fournisseurs.

Signals Analytics fait partie des spécialistes de la gestion du big data, version intelligence augmentée. Elle aspire les informations publiques, principalement en ligne, pour les structurer. Ses algorithmes croisent ensuite les données de masse ainsi récoltées et finit par en extraire des positions tranchées. L’écrémage permet ainsi de prendre plus rapidement des décisions stratégiques en offrant des réponses à des questions de type: «Comment puis-je recruter le meilleur commercial?» ou «Quelle technologie précise dois-je acheter?»

Equipe rouge contre équipe bleue.

«Il y a quelques années, Gillette a fait appel à nos services», indique Maor Gershoni, directeur de Signals Analytics et ex-officier des services de renseignement israéliens. «La marque se plaignait de voir se répandre hors de l’entreprise des informations classées «top secret.» Les équipes de la start-up ont donc mis en œuvre des techniques empruntées des pirates informatiques de Tsahal, mais en toute légalité. «Nous nous sommes mis dans la peau d’un cybercriminel, Gillette étant l’équipe bleue et nous la rouge», confie l’ex-barbouze.

Bilan: Signals Analytics est parvenue à pointer les multiples canaux d’où se sont échappés les renseignements sensibles, comme une photo prise maladroitement dans une usine de rasoirs et révélant avec précision le lieu d’une chaîne de production donnée. «Nous pouvons faire pareil, dans l’autre sens, pour obtenir de sources ouvertes des indications censées rester confidentielles», résume Maor Gershoni.

Vers la prochaine disruption?

Mieux: Signals Analytics peut agréger différents formats médiatiques, comme des formulaires de propriété intellectuelle avec des citations de marques sur les réseaux sociaux, des tests de consommateurs avec des articles de presse. Ou tout à la fois, afin de connaître s’il manque un brevet pour tel ou tel produit – voire chez un concurrent – ou s’approprier en primeur un potentiel nouveau segment commercial.

Signals Analytics compte parmi ses clients de grands noms comme Nike et Pepsico. Mais aussi des fleurons de l’économie suisse tels que Roche et Nestlé. «Cette start-up va disrupter le marché», assure la vice-présidente du marketing, pour l’Europe, l’Inde, le Moyen-Orient et l’Afrique, du numéro un mondial des biens de consommation.

LE PLUS. Kenshoo is a marketing platform that helps brands plan, activate, and measure their growth strategies. It combines data-driven insights and optimization to help enterprises make decisions. Signal Analytics, on the other hand, extracts context from data to detect trends and predict insights from sources such as scientific research, social media, e-commerce websites, and more.

The company reported earnings of upwards of $120 million and has been profitable for several years with double-digit growth. Kenshoo employs 600 people around the world, 250 of them in Israeli development centers. It is currently recruiting additional personnel in Israel.

Kenshoo was founded in 2006 by Izhar-Prao, Alon Sheafer, Amos Talmor, and Nir Cohen. It has raised $60 million. Signals analytics was founded by Sadah and Kobi Gershoni in 2009 and has raised a total of $55 million.

Partager :