Partager :

La perspective d’un départ de Binyamin Netanyahou de la rue Balfour ne réjouit pas seulement le camp « anti-Bibi » dans toutes ses composantes et toutes les organisations qui manifestent depuis des mois.

Le sénateur d’extrême gauche du Vermont, Bernie Sanders, a exprimé sa satisfaction et à résumé la situation politique qui se dessine en Israël : « Il s’agit effectivement d’une coalition bizarre mais je ne prendrai pas le deuil du départ de Binyamin Netanyahou. J’espère qu’il y a aura en Israël un gouvernement avec lequel nous pourrons mieux travailler ». (LPH)

Yaïr Lapid a informé le président de l’Etat Reouven Rivlin qu’il a réussi à former une coalition, même si toutes les questions n’ont pas été résolues dans les accords de coalition.

Les partis Tikva ‘Hadasha, Yamain et Ra’am ont signé mercredi soir avec le président de Yesh Atid. Le président de l’Etat a félicité Lapid pour ce « succès ».

La prochaine étape cruciale sera l’adoption de ce gouvernement par la Knesset, dans une semaine. La partie n’est pas encore gagnée pour cette coalition « anti-Bibi » car le député Nir Orbach (Yamina) a annoncé mercredi soir qu’il votera contre ce gouvernement, comme l’a déjà fait Ami’haï Shikli, ce qui risque d’entraîner d’autres députés de ce parti à le faire.

La semaine à venir sera placée sous le signe du suspense absolu, car les pressions se feront énormes sur les députés Yamina. (LPH)

Partager :