Pourquoi les États-Unis accordent-ils tant d’aide à Israël ? ($3,8 milliards).

Par |2021-05-30T07:56:19+02:00mai 30th, 2021|Catégories : DEFENSE|
Partager :

Le président Joe Biden fait face à des questions de la part de certains membres de son camp du parti démocrate sur le montant de l’aide que les États-Unis envoient à Israël.

Le sénateur Bernie Sanders affirme que les États-Unis doivent examiner de près la manière dont l’argent est dépensé.

Combien reçoit Israël et à quoi sert cet argent ?

Quel est le montant de l’aide accordée par les États-Unis ?

En 2020, les États-Unis ont accordé une aide de 3,8 milliards de dollars à Israël, dans le cadre d’un engagement annuel à long terme pris sous l’administration Obama. La quasi-totalité de cette aide était destinée à l’assistance militaire.

Ce soutien est intervenu dans le cadre d’un accord signé par l’ancien président Barack Obama en 2016 pour une enveloppe globale de 38 milliards de dollars d’aide militaire sur la décennie 2017-2028.

Cela représente une augmentation d’environ 6 % (ajustée à l’inflation) par rapport à l’engagement de dépenses pour la décennie précédente.

Aide américaine

En outre, l’année dernière, les États-Unis ont versé 5 millions de dollars pour la réinstallation de migrants en Israël. Le pays a depuis longtemps pour politique d’accepter les Juifs d’autres régions du monde comme citoyens.

Comment Israël a-t-il utilisé l’argent versé par les États-Unis ?

Au fil des ans, l’aide américaine a permis à Israël de développer l’une des armées les plus avancées au monde, les fonds lui permettant d’acheter des équipements militaires sophistiqués aux États-Unis.

Par exemple, Israël a acheté 50 avions de combat F-35, qui peuvent être utilisés pour des attaques de missiles – à ce jour, 27 de ces avions ont été livrés, coûtant environ 100 millions de dollars chacun.

L’année dernière, Israël a également acheté huit avions KC-46A Boeing « Pegasus » pour un montant estimé à 2,4 milliards de dollars. Ces appareils sont capables de ravitailler en vol des avions tels que le F-35.

Sur les 3,8 milliards de dollars accordés à Israël en 2020, 500 millions de dollars étaient destinés à la défense antimissile, y compris des investissements destinés au Dôme de fer israélien et à d’autres systèmes capables d’intercepter des roquettes.

Depuis 2011, les États-Unis ont contribué pour un total de 1,6 milliard de dollars au système de défense Dôme de fer.

En outre, Israël a dépensé des millions en collaborant avec les États-Unis pour développer des technologies militaires, comme un système de détection des tunnels souterrains utilisés pour s’infiltrer en Israël.

Le gouvernement israélien investit massivement dans l’équipement et la formation militaires, utilisant cette aide pour compenser le fait que le pays est plus petit que de nombreuses autres puissances régionales.

Israël et les autres pays

ISRAEL

Depuis la Seconde Guerre mondiale, Israël a été globalement le plus grand bénéficiaire de l’aide étrangère américaine.

En 2019, l’année la plus récente pour laquelle des chiffres complets ont été publiés, Israël était le deuxième plus grand bénéficiaire de l’aide étrangère américaine après l’Afghanistan, selon l’USAID.

Une grande partie de l’argent donné à l’Afghanistan a servi à soutenir les efforts de l’armée américaine pour stabiliser le pays, qui a été ravagé par la guerre depuis l’invasion américaine en 2001.

Mais les troupes américaines devant quitter l’Afghanistan en septembre de cette année, seuls 370 millions de dollars ont été demandés pour 2021.

Israel est de loin le pays du Moyen-Orient qui reçoit le plus d’argent.

L’Égypte et la Jordanie sont également des bénéficiaires importants de l’aide américaine. Ces deux pays ont conclu leurs propres accords de paix avec Israël, après lui avoir fait la guerre.

Ils ont chacun reçu environ 1,5 milliard de dollars d’aide américaine en 2019.

Parallèlement, le président Biden a rétabli une partie du financement (235 millions de dollars) de l’agence de l’ONU qui aide les réfugiés palestiniens. Ce financement avait été coupé par l’administration Trump en 2018.

Pourquoi les États-Unis accordent-ils tant d’aide à Israël ?

Plusieurs raisons expliquent pourquoi les États-Unis accordent une aide aussi importante à Israël, notamment des engagements historiques remontant au soutien américain à la création de l’État juif en 1948.

En outre, Israël est considéré par les États-Unis comme un allié crucial au Moyen-Orient, avec des objectifs communs et un engagement mutuel envers les valeurs démocratiques.

Selon le service de recherche du Congrès américain, « l’aide étrangère américaine a joué un rôle majeur dans la consolidation et le renforcement de ces liens ».

« Les responsables américains et de nombreux parlementaires considèrent depuis longtemps qu’Israël est un partenaire essentiel dans la région. »

L’agence d’aide à l’étranger du gouvernement américain indique : « L’aide américaine contribue à garantir qu’Israël conserve son avantage militaire qualitatif par rapport aux menaces régionales potentielles ».

Elle déclare également : « L’aide américaine… vise à garantir qu’Israël soit suffisamment sécurisé pour prendre les mesures historiques nécessaires à la conclusion d’un accord de paix avec les Palestiniens et à une paix régionale globale. »

Veiller à ce qu’Israël puisse se défendre contre les menaces dans la région a été la pierre angulaire de la politique étrangère américaine pour les présidents démocrates et républicains depuis des décennies.

Le programme électoral du parti démocrate pour 2020 exprimait un « soutien sans faille » à Israël, mais certains membres de la gauche du parti remettent désormais en question l’engagement d’aide des États-Unis.

Le sénateur Sanders et d’autres démocrates ont pris des mesures pour tenter d’arrêter la vente prévue d’armes à guidage de précision d’une valeur de 735 millions de dollars à Israël.

Partager :
Aller en haut