Partager :

ELECTIONS. La prochaine élection présidentielle de l’Etat d’Israël aura lieu le mercredi 2 juin, a annoncé récemment la Knesset. Une déclaration du bureau du porte-parole du parlement indique récemment que les responsables politiques israéliens ont accepté la date proposée par le président de la Knesset Yariv Levin. Tous les candidats doivent soumettre les signatures d’au moins dix députés avant le 19 mai à minuit, a-t-il précisé.

Le président, figure symbolique en Israël avec un rôle protocolaire, mais qui a le pouvoir de charger les candidats de former un gouvernement et d’accorder la grâce, est élu tous les sept ans au scrutin indirect parmi les 120 membres de la Knesset.

L’élection présidentielle de 2021 se tient dans un contexte d’extrême fracture parlementaire. Les partis israéliens se trouvent en effet incapables de s’accorder durablement sur un gouvernement de coalition depuis plus de deux ans, entrainant la tenue d’élections législatives anticipées en avril 2019, septembre 2019, mars 2020 et mars 2021. Pendant cette période d’instabilité, Benyamin Netanyahou dirigeant du Likoud et Premier ministre depuis 2009, reste au pouvoir.

Le président de l’État d’Israël est élu via une forme modifiée du scrutin uninominal majoritaire à deux tours par les 120 membres de la Knesset pour un mandat de sept ans non renouvelable. Pour se présenter, les candidats doivent recueillir le soutien d’au moins dix députés, qui ne peuvent soutenir qu’un seul candidat à la fois.

Est élu le candidat qui reçoit les votes de la majorité absolue des membres de la Knesset. À défaut, un nouveau tour de scrutin est organisé dans les même conditions. Si toujours aucun candidat ne l’emporte, le candidat ayant recueillit le moins de suffrages est éliminé à chaque tour suivant, si besoin jusqu’à ce qu’il ne reste plus que deux candidats.

Partager :