Partager :

Mitsubishi Corp. travaillera avec une branche de The Trendlines Group, un groupe d’investissement israélo-singapourien, pour rechercher des technologies émergentes et des start-ups dans le secteur de l’alimentation et de l’agriculture qui pourraient présenter un intérêt pour les activités mondiales du géant commercial japonais, ont indiqué les deux entreprises dans un communiqué.

Selon Times of Israel : « Les activités de Mitsubishi couvrent pratiquement tous les secteurs, et la société « explore activement l’innovation en provenance d’Israël », selon le communiqué, dans lequel le secteur de la technologie alimentaire et agricole (agrifood tech) « a connu un développement considérable au cours de la dernière décennie ».

Trendlines Agrifood, le fonds d’investissement de The Trendlines Group, recherche, évalue et investit dans les technologies agroalimentaires. Mitsubishi espère « tirer parti de cette expérience et identifier ensemble les technologies prometteuses qui peuvent être construites et fournir une innovation révolutionnaire aux entreprises du monde entier », selon le communiqué.

« La collaboration avec MC est synergique », a déclaré Nitza Kardish, le PDG de Trendlines Agrifood, dans le communiqué. « Nous bénéficions d’une connaissance inestimable du marché et du secteur de la part d’un leader mondial dans son domaine, et MC tire parti de notre expérience en matière d’évaluation et de développement de technologies. »

Leor Ben-Yakov, directeur de l’innovation et responsable des partenariats et des projets pour Mitsubishi à Tel Aviv, a déclaré que le siège de la société au Japon avait « mandaté » le bureau de Tel Aviv pour « exploiter l’écosystème d’innovation israélien dans plusieurs secteurs clés ».

Selon un rapport de Start-Up Nation Central, à la mi-2019, il y avait plus de 350 entreprises innovantes dans le domaine de l’agroalimentaire et de la technologie en Israël, le secteur contenant des entreprises traitant une grande variété de défis : de la culture et de la fabrication des aliments aux sources alimentaires alternatives, à la conservation et à l’approvisionnement et jusqu’à la consommation. Israël s’est également taillé un rôle clé sur le marché des protéines alternatives, grâce à son avance en matière de recherche et de développement dans les domaines de l’agriculture, de l’ingénierie tissulaire et des cellules souches.

Mitsubishi Corp. est l’une des plus grandes sociétés commerciales du Japon et opère dans 10 groupes d’activités : gaz naturel, matériaux industriels, pétrole et produits chimiques, ressources minérales, infrastructure industrielle, automobile et mobilité, industrie alimentaire, industrie de consommation, solutions énergétiques et développement urbain.

Elle a été mise en cause dans le récent documentaire Netflix « Seaspiracy », qui dénonce les ravages de la pêche industrielle sur les écosystèmes. Parmi d’autres sociétés, Mitsubishi Corp. est accusée, dans le cadre de ses activités de pêche, de tuer des dauphins et des baleines et de participer à l’extinction du thon rouge – elle contrôle environ 40 % du marché du thon, selon The Independent. »

Times of Israel (Copyrights).

Partager :