Partager :

L’armée israélienne a rapporté samedi soir que des centaines de personnes ont violenté et insulté les soldates de Tsahal qui ont aidé les services d’urgence à évacuer les blessés de la tragédie du Mont Meron jeudi soir.

45 personnes ont perdu la vie et 150 autres ont été blessées lors d’une bousculade géante pendant les célébrations de Lag Baomer au Mont Meron dans le nord du pays.

L’armée israélienne considère les violences à l’égard des soldates comme un « incident très sérieux » et condamne toute violence, physique ou verbale, à l’encontre de ses troupes.

« Les soldates ont continué leur mission, sans prêter attention aux comportements violents à leur égard, » a déclaré l’armée dans un communiqué, précisant qu’une enquête avait été ouverte.

« L’armée israélienne en général et le commandement du front intérieur en particulier continueront de tendre la main, d’aider et de sauver tout citoyen ou résident en cas de besoin », a-t-elle ajouté.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a remercié les soldats pour leur aide précieuse.

« Sauver des vies est une valeur suprême et je suis fier de tous les soldats de Tsahal qui ont aidé les blessés et je condamne fermement ceux qui ont attaqué les soldates. A Meron comme pendant le Coronavirus, les soldates et soldats ont sauvé des vies et continueront de le faire partout où cela est nécessaire », a-t-il tweeté.

L’identification des corps et les enterrements se poursuivent samedi soir.

Plusieurs blessés ont pu sortir de l’hôpital tandis qu’une quinzaine nécessitent encore des soins. Cinq personnes se trouvent toujours dans un état critique.

Une journée de deuil national a été décrétée dimanche en hommage aux victimes.

i24News (Copyrights).

Partager :