Partager :
Les Emirats Arabes Unis et Israël se rapprochent de la finalisation d’un traité fiscal qui rendra les deux pays plus attrayants pour les investisseurs internationaux, selon un responsable israélien. La convention de double imposition rendrait les deux pays plus compétitifs et stimulerait l’activité économique, a déclaré Shira Greenberg-Gelbwaser, économiste en chef et directrice des recettes publiques, de la recherche et des affaires internationales au ministère israélien des finances.
Un accord de libre-échange et un traité de double imposition font partie des nombreux cadres sur lesquels travaillent les EAU et Israël pour accroître les flux commerciaux et d’investissement entre les deux nations après la normalisation de leurs relations l’année dernière.
Le mois dernier, les Émirats arabes unis, deuxième économie du monde arabe, ont annoncé la création d’un fonds de 10 milliards de dollars avec Israël, qui investira dans des secteurs tels que l’énergie, l’industrie manufacturière, l’eau, l’espace, les soins de santé et l’agro-technologie.
Le fonds soutiendra des initiatives de développement visant à promouvoir la coopération économique régionale entre les deux pays.
Plusieurs autres accords d’investissements ont été signés au niveau des entreprises, les banques explorant des partenariats potentiels et les compagnies aériennes commençant leurs opérations commerciales pour faciliter davantage le commerce et le tourisme. Des accords réciproques ont également été conclus entre les marchés boursiers et les centres diamantaires des deux pays.

Source Morocco Jewish Times

Partager :