Partager :

Les haut-parleurs de la mosquée Al-Aqsa ont été déconnectés par la police israélienne « avec de ne pas trop perturber la tenue de la cérémonie officielle de Yom Hazikaron ». La mosquée Al-Aqsa, située dans la vieille ville de Jérusalem, est le troisième site le plus sacré de l’Islam. La mosquée a été construite au sommet du mont du Temple, connu sous le nom d’Al Aqsa Compound ou Haram esh-Sharif dans l’Islam.

Cette décision d’Israël a entraîné des réactions virulentes tant en Jordanie qu’à Ramallah.

L’ambassadeur de Jordanie en Israël a adressé une « protestation officielle » auprès du gouvernement israélien.

Mais la réaction la plus violente, est venue de l’Autorité Palestinienne. Le porte-parole de la présidence palestinienne , Nabil Abou Rodeïneh a appelé la communauté internationale « à prendre des décisions fermes contre l’agression israélienne permanente contre les lieux saints de l’islam et du christianisme à Jérusalem ».

Il a poursuivi : « La police israélienne a transgressé la sainteté de la mosquée Al-Aqsa en déconnectant les câbles des haut-parleurs de la mosquée afin que ne soient pas entendus les appels à la prière au premier jour du Ramadan.

Il s’agit d’une agression raciste contre la sainteté des lieux saints et la liberté de culte ainsi qu’une violation grossière des conventions internationales sur les droits de l’homme. C’est une attitude qui menace de provoquer un conflit religieux ouvert qui risquera de porter atteinte à la paix et à la sécurité. »

Extraits de LPH (Copyrights). Titrage IsraelValley.

Partager :