Partager :

Exploiter les forces mutuelles de l’Inde, d’Israël et des EAU pourrait propulser le commerce trilatéral entre les pays à un niveau élevé de 110 milliards de dollars d’ici 2030, ont déclaré des diplomates de haut niveau et des membres de la communauté des affaires.

Ces commentaires ont été faits lors d’un événement organisé par la Fédération internationale des chambres de commerce indo-israéliennes (IFIICC), dimanche, pour discuter des collaborations commerciales en cours dans tous les secteurs, sous la direction de l’IFIICC.

« Le potentiel commercial international soutenu par l’innovation israélienne, le leadership visionnaire des EAU et le partenariat stratégique des deux nations avec l’Inde pourrait atteindre 110 milliards de dollars d’ici 2030 », a déclaré l’ambassadeur Ilan Sztulman Starosta, chef de la mission israélienne à Dubaï, dans un communiqué de presse publié par l’IFIICC.

Faisant écho à des sentiments similaires, l’ambassadeur des EAU en Inde et président fondateur de l’IFIICC, le Dr Ahmed Abdul Rahman AlBanna, a déclaré que « le commerce bilatéral entre les EAU et l’Inde devrait passer de 60 milliards de dollars en 2020 à 100 milliards de dollars en 2030. Les EAU sont une porte d’entrée sur le monde et cette rencontre trilatérale avec l’Inde et Israël pourrait profiter au monde entier ».

Le Dr Aman Puri, consul général de l’Inde à Dubaï, a déclaré : « La communauté d’affaires indienne aux EAU pourrait tirer parti des atouts de cette trilatérale pour stimuler la croissance économique de toutes les nations ».

Ran Tuttnauer, président honoraire de l’IFIICC en Israël et président du Conseil des fabricants israéliens à l’Association des fabricants d’Israël (MAI) a participé à l’événement virtuellement depuis Tel Aviv et il a souligné que « le commerce international par le biais des EAU en collaboration avec l’Inde en utilisant l’innovation israélienne sera l’avenir ».

L’IFIICC a été lancée le 14 décembre de l’année dernière et cherche à établir des bureaux dans le monde entier, en s’appuyant sur la diaspora indienne, la plus importante au monde.

La phase de normalisation des liens entre Israël et certains pays arabes qui a suivi les accords d’Abraham a suscité un grand intérêt pour ce partenariat trilatéral, avec plusieurs événements organisés par diverses organisations, y compris des banques de premier plan.

L’école de commerce européenne (ESCP), dans un séminaire organisé récemment, a également souligné le potentiel mondial des liens trilatéraux entre Israël, les EAU et l’Inde. Le séminaire qui s’est tenu le mois dernier a été organisé en coopération avec la SPJIMR.

Source : BusinessWorld & Israël Valley

Partager :