Partager :

ELECTIONS SPECIAL. Le quotidien Israël Hayom (« Israël Aujourd’hui ») est incontournable dans l’Etat hébreu, surtout en période électorale. Son rédacteur en Chef, Boaz Bismuth, souriant et très sympathique, est sur tous les plateaux de TV.

Depuis des années, Israel Hayom, ce quotidien gratuit a précipité la chute de ses concurrents et a joué un rôle fondamental sur l’image de Benjamin Netanyahou. Sans cet organe de presse, le leader israélien n’aurait pas gagné des élections qui se jouent à quelques voix.

Créé et financé à fonds perdu par Seldon Adelson (mort récemment), un magnat américain qui a fait fortune dans les casinos à Macao et La Vegas, ce quotidien veut contrer les « médias tous orientés à gauche » et soutenir sans réserve Bibi.

Pour ce journal, qui dispose de moyens apparemment illimités, la rentabilité n’est pas l’essentiel. Résultat : il se présente sous une version tabloïd semblable à celle du Maariv et du Yédiot Aharonot, le quotidien populaire le plus vendu.

Grâce à un réseau de centaines de distributeurs omniprésents dans les rues, les transports en commun, les centres commerciaux, Israel Hayom, qui offre gratis une version magazine étoffée en fin de semaine, est devenu le quotidien le plus distribué du pays.

Le rédacteur en chef du quotidien Israël Hayom est actuellement Boaz Bismuth. Jean-Pierre JAGER : « Boaz Bismuth a la carrure sportive, le sourire éclatant  et la carrière bien faite. Etudes supérieures et de journalisme en Israël, deuxième cycle d’études à Paris cette fois avec notamment une spécialisation sur l’Afrique. Il se dit marqué par ses lectures françaises et a par exemple gardé en mémoire une phrase du roman de Renart où il est dit que « plus les choses changent, plus elles restent les mêmes » ce qui lui donne l’envie d’aller au bout de ses recherches.

D’abord journaliste sportif il bifurque vers l’international et la politique étrangère ce qui l’amènera même à être, un moment, ambassadeur d’Israël en Mauritanie. Il s’offre parfois le luxe ou la nécessité de rêver de paix en regardant les étoiles.

C’est sur l’Iran et l’accord dénoncé par Trump qu’il est le plus sévère pour une raison technique mais aussi philosophique et liée au temps. Pour lui « l’accord avec l’Iran signé en 2015 est une illusion; à court terme parce que ce qui est vraiment stratégique n’est pas contrôlé notamment pour les missiles. Ensuite parce que le temps n’est pas le même des deux côtés. Qu’importe à un pays millénaire, héritier d’empires ou  de faire une pause simulée de 10 ans s’il peut figurer ensuite au rang des nations tout en gardant son caractère religieux intolérant et sa position de principe qui consiste à nous éliminer ! Pour nous ces dix ans sont décisifs et ne supportent par l’ambiguïté ».

LE PLUS. Selon LPH. Le groupe « Israël Hayom » a annoncé que la journaliste d’investigation émiratie Dr. Najat al-Sayed collaborera désormais avec le quotidien comme chroniqueuse et disposera d’une tribune régulière dans le journal. Dr. Najat al-Sayed travaille actuellement au Centre émirati d’études stratégiques et de recherche à Abou Dhabi. Elle publie une tribune dans plusieurs journaux et s’exprime sur une chaîne de télévision américaine par satellite en langue arabe.

Le rédacteur en chef d’Israël Hayom, Boaz Bismuth s’est réjoui de l’arrivée de cette nouvelle recrue inhabituelle :

« C’est un jour particulier. Il y a là un message important pour la société israélienne, la société émiratie et de manière générale pour la société arabe en Israël et dans le monde. Dr. Al-Sayed amène avec elle son expérience, ses larges connaissances ainsi qu’une perspective rafraîchissante et intéressante. Je ne doute pas qu’elle proposera aux lecteurs un angle de vue enrichissant et particulier ».

Dr. Najat al-Sayed avait participé il y a quelques mois à la « Conférence d’Abraham » organisée sur Zoom par Israël Hayom, le Forum Kohelet et le Forum Shilo.

L’intérêt particulier de cette collaboration est également le fait qu’une journaliste des Emirats se joigne à un journal orienté à droite ce qui en soit est un développement inédit et parlant.

 

Partager :