Partager :

Débutées au 1er mars, les journées de la Francophonie proposent de nombreuses activités jusqu’au 21 mars et elles sont proposées par l’Ambassade de France en Israël, l’Institut français d’Israël, les ambassades de Belgique, Bulgarie, Cameroun, Canada, Chypre, Côte d’Ivoire, Grèce, Irlande, République Démocratique du Congo, Roumanie, Suisse et Vietnam, et leurs partenaires – les cinémathèques de Holon et Jérusalem, l’épicerie fine de Newe Tsedek, la plateforme IF Cinéma, le Campus francophone du Collège Académique de Netanya et le service Campus France Israël.

La francophonie en Israël est relativement importante et près de 20 % de la population israélienne se déclare francophone et parmi ce million de locuteurs, 28 % ont le français comme langue maternelle. En outre, quelques 55 000 élèves du second degré et 2 000 étudiants étudient le français, si bien qu’Israël peut être considéré comme le deuxième pays francophone du Proche-Orient.

Israël a favorisé le développement de coopérations avec des instances francophones, en particulier l’Agence universitaire de la Francophonie: l’École biblique et archéologique française de Jérusalem en est membre à part entière, tandis que le collège académique de Netanya et l’université Bar Ilan de Tel-Aviv en sont membres associés, mais Israël ne fait pas partie de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), du fait de l’opposition de plusieurs pays arabes.

Cette année, les Journées de la Francophonie revêtiront un caractère particulier en raison de la crise sanitaire. Les événements proposés se dérouleront en ligne mais ont chacun vocation à nous rassembler autour de valeurs communes : convivialité, écoute, ouverture au monde, humanisme et solidarité.

Source : Institut Français d’Israël & Israël Valley

Partager :