Partager :
Facebook a annoncé mercredi qu’il lançait une version «allégée» d’Instagram dans 170 pays qui permettra aux personnes mal connectées d’accéder au service de partage de photos et de vidéos sur les réseaux sociaux. Instagram Lite sera disponible pour les téléphones Android et nécessitera moins de bande passante que la version traditionnelle.

L’application elle-même ne nécessite que 2 Mo – contre 30 Mo pour Instagram – et fonctionne même sur des réseaux 2G plus lents, permettant aux clients de certaines régions d’Inde, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine avec une infrastructure Internet plus ancienne d’accéder au service.
«Ce sont les marchés où les besoins sont les plus grands», a déclaré Tzach Hadar, directeur de la gestion des produits chez Facebook à Tel Aviv, où l’application a été largement développée.
«Il utilise beaucoup moins de données, donc si vous avez un petit paquet de données, vous n’épuiserez pas votre forfait lorsque vous utiliserez le service. Mais l’objectif est que nous vous donnions la même expérience que vous obtenez sur Instagram », a-t-il déclaré à Reuters.
Tzachi Hadar, qui dirige la R&D de Facebook en Israël, a déclaré que 170 pays ne représentaient pas un lancement mondial complet, mais «c’est un pas en avant». Il a noté que Instagram Lite conserve la plupart des fonctionnalités clés d’Instagram.
Une version allégée de Facebook lui-même est disponible dans le monde entier depuis cinq ans.
En plus des versions allégées, Facebook à Tel Aviv a également développé le service Express WiFi pour offrir un accès Internet à une vingtaine de pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud.
Tzachi Hadar a déclaré que son équipe travaillait maintenant sur un portefeuille numérique pour Facebook.
«Vous avez près de 2 milliards de personnes qui n’ont pas d’accès ou un accès limité aux banques et aux services financiers et des dizaines de milliards de dollars sont dépensés uniquement pour les frais des migrants qui souhaitent renvoyer de l’argent à leurs familles», a-t-il déclaré.
Une autre initiative, a-t-il dit, était les boutiques Facebook pour les petites entreprises pour vendre des produits en ligne.
Le centre de R&D de Facebook à Tel Aviv a ouvert ses portes en 2013 après avoir acheté le fabricant d’applications mobiles israélien Onavo pour un montant estimé de 150 à 200 millions de dollars.

Source News 24  & Koide9enisrael

 
Partager :