Vu d’Israël. Un dispositif portable qui transforme le corps en générateur d’énergie.

Par |2021-03-12T08:42:44+01:00mars 12th, 2021|Catégories : Non classé|
Partager :

Des chercheurs américains et israéliens tentent de mettre au point, un générateur thermoélectrique qui se porte sur le doigt ou le poignet et qui permettrait de recharger une montre connectée sans générateur externe.

Selon (1) : « Et si, demain, votre main ou votre poignet pouvait permettre de recharger votre smartphone ou votre montre connectée, sans aucune intervention extérieure ? C’est le projet un peu fou de chercheurs du Centre Universitaire de Boulder dans le Colorado. Ils tentent de mettre au point un dispositif portable qui permettrait de transformer notre corps en générateur d’énergie.

Grâce à ce dispositif, que l’on pourrait penser sorti du film Matrix, les chercheurs utiliseraient la chaleur du corps pour recharger un appareil à batterie… Plus de piles jetables ni rechargeables, juste votre doigt ou votre poignet pour que votre appareil fonctionne… Etonnant mais cependant plausible au regard de leurs recherches.

Ce dispositif décrit dans la revue scientifique, Sciences Advances se présente comme une espèce de bague ou bracelet futuriste. Il ressemble à un mix entre un bijou futuriste et une carte-mère d’ordinateur… L’important étant qu’il soit en contact avec la peau.

Concrètement, le dispositif est constitué de générateurs thermoélectriques qui utilisent la chaleur de la peau… Ainsi, lorsque vous faites un effort, vous dégagez de la chaleur qui se dissipe dans l’air… C’est cette chaleur inutilisée qui est récupérée par le générateur pour alimenter un appareil. L’appareil utilise une base en polyimine, un matériau extensible. Puis de fines puces thermoélectriques sont collées sur cette base et reliées entre elles par des fils métalliques liquides.

« À l’avenir, nous voulons pouvoir alimenter vos appareils électroniques portables sans avoir à inclure une batterie » explique Jianliang Xiao, auteur principal de cette étude. Toujours selon les concepteurs ces appareils pourraient générer environ 1 Volt au cm².. Un voltage inférieur au chargement des batteries présentes actuellement sur le marché mais suffisant pour des appareils comme les montres ou bracelets connectés.

Une mise sur le marché d’ici 10 ans ?

Ce projet n’est pas le premier du genre, mais avant cette bague, la peau électronique devait forcément être reliée à une source externe. C’est donc le premier appareil qui pourrait fonctionner seulement au contact de la peau.

Les scientifiques comparent leur innovation avec le système des LEGO… En combinant plusieurs unités, ils peuvent en obtenir une plus grande et donc, générer plus d’énergie. Par exemple, une personne qui fait un jogging générerait 5 volts d’électricité, largement suffisant pour recharger le bracelet connecté. Il reste cependant de nombreux tests à réaliser avant une éventuelle commercialisation. Cependant, les créateurs ont espoir de le rendre disponible d’ici 5 à 10 ans… »

  1. neozone.org

 

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut