Partager :

La Chine et Israël font-ils des tests anaux pour lutter contre le Covid-19? La Chine vient de rendre obligatoires les tests anaux à toute personne entrant dans le pays. Et ce malgré les critiques du monde entier. Le gouvernement chinois reste persuadé que les tests anaux sont les plus efficaces pour détecter la Covid 19… C’est donc acté, tous les voyageurs étrangers devront subir ce test. En Israël, les autorités sanitaires ont décidé de ne pas faire de tests anaux.

Selon (1) : « Cette décision en Chine ne fait pas l’unanimité à l’international évidemment, le Japon a d’ailleurs appelé la Chine à cesser cette pratique. En invoquant la souffrance psychologique subie par les ceux qui devaient se plier à ce test plutôt intime. La Chine n’a pas entendu les demandes des autres autorités, arguant que les traces de Covid19 restent plus longtemps dans le système digestif que dans les voies respiratoires.

Et dans les détails comment cela se passe ?

Concrètement, le fameux écouvillon de 3 à 5 cm que nous recevons dans le nez en Europe… En Chine, c’est le même principe mais celui-ci est introduit dans l’anus pendant 10 secondes ! Des centres de dépistage seront installés dans les aéroports internationaux de Shangaï et de Pékin !

Cependant, et devant le tollé international que provoque cette décision, les autorités chinoises que pour les réfractaires au test anal, il existera une alternative. Celle de fournir un échantillon de selles à l’aéroport à l’arrivée sur le sol chinois !

La Chine est pour le moment le seul pays à pratiquer les tests anaux… On espère que cette pratique ne se diffusera pas au reste du monde… Serait-ce un moyen de « fermer les frontières » tout en les laissant ouvertes ? En tout cas, si vous partez en Chine, vous savez désormais à quoi vous attendre ! A moins que vous ne puissiez repousser votre séjour ? »

(1) neozone.org

Partager :