Partager :

Israël est entré dans une nouvelle phase de sortie de son troisième confinement dimanche dernier et a ouvert une grande partie de son économie, notamment ses restaurants, ses cafés, ses salles événementielles, ses attractions et ses hôtels.

Les élèves sont retournés au collège dans les zones se distinguant par un taux d’infection bas à moyen.

Ci-dessous la liste de toutes les régulations mises en vigueur dès dimanche matin, telles qu’elles sont présentées dans un communiqué issu du bureau du Premier ministre, du ministère de la Santé et du ministère des Transports.

A. Rassemblements : Les regroupements doivent se soumettre dorénavant à une limitation maximum de 20 personnes en espace clos et de 50 personnes maximum en plein air.

B. Les enfants de moins de douze mois seront autorisés à entrer sur les sites soumis aux directives du Badge vert.

C. Les endroits qui se distinguent par des interactions individuelles avec le public pourront ouvrir même pour des services considérés comme ‘non-essentiels’ dans la mesure où les services offerts ne peuvent être assurés à distance ou en ligne.

D. Le Badge vert est valable pour les participants à l’essai du vaccin qui est actuellement développé par l’Institut de recherche biologique israélien.

Les limitations sur le nombre de passagers circulant à bord d’un véhicule privé sont levées.

L’obligation d’effectuer des contrôles de température pour les personnes entrant dans les lieux publics ou dans les commerces est annulée.

E. Education

Les élèves de 5è jusqu’à la Seconde, ont repris le chemin des établissements scolaires dans les zones « vertes », « jaunes » et « orange » où les cours ont déjà repris pour les autres classes.

Les institutions d’enseignement supérieur peuvent aussi rouvrir leurs portes, comme c’est le cas également des instituts de formation professionnelle et d’études de la Torah post-lycée, pour les détenteurs du Badge vert uniquement (à la condition que de tels établissements mettent en place un système d’enseignement à distance pour les élèves qui ne sont pas en possession d’un Badge vert.)

Des conditions devront être strictement respectées pour cette réouverture : 30 personnes maximum pourront se côtoyer dans un seul espace dans la mesure où la capacité d’accueil ne dépassera pas les 75 % ; il devra y avoir une séparation d’au moins quatre mètres entre l’enseignant/le maître de conférence et ses étudiants ; il devra y avoir également une signalisation claire déclarant que la structure est soumise aux régulations induites par le Badge vert.

L’amende venant sanctionner l’entrée d’une personne ne disposant pas d’un Badge vert sera de 5 000 shekels.

Les internats accueillant les élèves jusqu’à la Seconde pourront ouvrir leurs portes dans la mesure où élèves et professeurs resteront dans les locaux pendant au moins deux semaines d’affilée – comme c’est déjà le cas pour les lycéens en pensionnat.

Les cours pratiques et de formation pour adultes seront ouverts à 20 participants contre dix jusqu’à présent.

Les activités extra-scolaires des enfants seront permises dans les localités se distinguant par un taux bas ou moyen d’infections – « vert », « jaune » ou « orange limite ». Les organisations regroupant des jeunes pourront se réunir à 50 personnes maximum en plein air.

Les écoles pourront organiser des excursions quotidiennes sur des sites en espace clos ou en espace ouvert.

Les classes de CP à la 6è et de Première et Terminale pourront travailler sur tous les sites qui ont pris part au programme du « Bouclier de l’éducation » qui a eu lieu la semaine dernière, centré sur le dépistage du coronavirus.

F. Salles événementielles

Des événements auront lieu dans des salles qui pourront accueillir jusqu’à 50 % de leur capacité initiale, en ne dépassant pas un maximum de 300 personnes.

L’entrée est réservée aux détenteurs du Badge vert.

Jusqu’à 5 % de participants [non-vaccinés] pourront accéder à ces événements en fournissant un résultat négatif de test de dépistage. Le propriétaire des lieux devra mettre en place un système garantissant que cette limite des 5 % ne sera pas franchie.

G. Restaurants

Il sera possible de s’asseoir dans la salle fermée d’un restaurant pour les détenteurs du Badge vert seulement, avec une salle qui pourra n’être remplie qu’à 75 %, avec un maximum de 100 clients. S’installer en terrasse d’un établissement n’exigera aucun Badge vert, avec une limitation de 100 personnes maximum.

Les tables devront être séparées d’au moins deux mètres, et un serveur devra spécifiquement s’assurer que ces distances sont bien respectées.

Une distance de deux mètres entre les tables est obligatoire dans les bars, avec un siège vide séparant les clients, sauf ceux issus d’un seul et même foyer.

H. Hotels

Les salles à manger, dans les hôtels, seront ouvertes à une capacité de 50 % et elles ne pourront pas regrouper plus de 300 personnes.

I. Conférences, événements culturels et sportifs

Les conférences, événements culturels et sportifs peuvent accueillir jusqu’à 500 personnes en espace clos et jusqu’à 750 personnes en espace ouvert.

1 000 personnes peuvent être rassemblées en espace clos et jusqu’à 1 500 personnes en plein air dans un auditorium ou dans un stade doté de plus de 10 000 sièges.

Les ventes de billets s’effectuent exclusivement à l’avance et il n’est pas autorisé d’organiser un événement ou un concert sans siège marqué. Il est interdit de danser.

J. Lieux de culte

Les lieux de culte soumis au Badge vert peuvent accueillir 50 % de leur capacité initiale, avec des sièges fixes. En l’absence de sièges fixes, il faudra respecter la règle d’une personne par sept mètre-carré.

Les lieux de culte peuvent accueillir un maximum de 500 personnes. Concernant les sites ouverts sans nécessité de posséder un Badge vert, la limite est de 20 personnes en espace clos et de 50 personnes à l’extérieur.

K. Attractions touristiques

Elles seront soumises aux directives du Badge vert, à l’exception de sites particuliers qui recevront une approbation particulière et dérogatoire du directeur-général du ministère de la Santé.

L. Amendes

L’amende venant sanctionner la violation des règles est dorénavant de 5 000 shekels.

M. Entrer et sortir d’Israël

L’interdiction de l’entrée des Israéliens dans le pays est annulée à l’exception des restrictions qui sont mises en vigueur via les postes-frontières terrestres – ce qui signifie que tous les citoyens et résidents permanents de l’Etat juif pourront pénétrer sur le territoire. Toutefois, ce sont 3 000 Israéliens au total qui pourront entrer quotidiennement, un chiffre qui sera graduellement atteint pendant la semaine, a fait savoir le ministère des Transports.

Jusqu’à 1000 personnes pourraient entrer dès dimanche de manière à permettre cette ouverture graduelle, comme elle a été déterminée par le ministère des Transports. Les vols affrétés spécialement pour les nouveaux immigrants dont l’arrivée ne peut plus être reportée, pour les travailleurs étrangers dits « essentiels » et pour les sportifs de haut-niveau ne sont pas comptabilisés dans ces quotas d’entrée.

N. L’entrée aux postes-frontières terrestres : Le poste-frontière du fleuve Jourdain sera ouvert deux fois par semaine. Le poste-frontière de Taba, avec l’Egypte, ouvrira une fois pour les personnes arrivant d’Egypte où elles se trouvaient depuis le 3 février 2021. Les personnes en possession de certificats de vaccination ou de guérison pourront quitter Israël librement, sauf par le poste-frontière de Taba, qui reste fermé.

L’exigence de quarantaine dans des hôtels mis en place est annulée et est renforcée par la police israélienne concernant les personnes qui reviennent de l’étranger et qui sont en quatorzaine chez eux.

Paris, Londres, Kiev, Toronto et Hong Kong sont rajoutés aux destinations desservies par des vols réguliers (New York et Francfort).

Les transporteurs sont obligés d’envoyer la liste des passagers du ministère des Transports pour des enquêtes épidémiologiques à la demande. Si les listes ne sont pas délivrées, les transporteurs pourront écoper d’amendes jusqu’à 5 000 shekels.

Ces règles sont applicables jusqu’au 20 mars 2021 – sauf pour les régulations en termes d’éducation qui seront mises en vigueur jusqu’au samedi 3 avril 2021.

Partager :