Partager :

EDITORIAL Message du Rédacteur en Chef d’IsraelValley. L’article (ci-dessous) que nous avons sélectionné pour illustrer la crise à l’aéroport Ben Gourion est fort  utile… mais malheureusement incomplet. Le reportage de la télévision enregistré à l’aéroport Ben Gourion semble être, pour partie, une « fake news ». Tout mettre sur le dos des juifs orthodoxes (haredim) est injuste et faux. Le balagan à l’aéroport mérite une véritable enquête car la responsabilité du mismanagement, qui fait la « Une « de la presse israélienne, est largement partagée par les Autorités de sécurité et sanitaires de l’aéroport et les politiques israéliens de tous les partis qui se disputent sans cesse. La « guerre des juifs » fait des victimes.

A noter, pour nos lecteurs francophones (des centaines) bloqués à Paris : la police israélienne signale que « l’usage de faux papiers constitue une infraction pénale ». Surtout ne pas rentrer dans un jeu perdu d’avance. (Lire notre alerte en fin d’article). DR

Times of Israel (Copyrights): « Les points d’accès terrestres et aériens d’Israël sont largement fermés depuis le 25 janvier, l’aéroport Ben Gurion ayant été fermé pour tous les vols des compagnies aériennes israéliennes, à l’exception de quelques vols spéciaux destinés à ramener des citoyens bloqués à l’étranger.

Les autorités sanitaires craignent que des souches plus contagieuses du coronavirus n’arrivent dans le pays en provenance de l’étranger, comme c’est le cas avec le variant britannique qui représente maintenant la quasi-totalité des nouvelles infections par coronavirus dans le pays.

Suite à un reportage télévisé la semaine dernière qui affirmait que la grande majorité des Israéliens autorisés à entrer dans le pays lors de la fermeture générale des frontières étaient ultra-orthodoxes, alors que de nombreuses personnes laïques étaient refusées, Benny Gantz, le ministre de la Défense et de la Justice, a averti samedi qu’il ne permettrait pas la poursuite de la fermeture de l’aéroport Ben Gurion à moins qu’un fonctionnaire du ministère de la Justice ne prenne part aux délibérations du panel, et que ses critères d’approbation ou de refus des demandes soient rendus publics.

Le reportage de vendredi de la Douzième chaîne a indiqué que 90 % des personnes autorisées à venir en Israël pendant la fermeture étaient des Haredim (1), tandis que de nombreuses demandes de la part de laïcs étaient rejetées sans motifs. La chaîne a affirmé que de nombreux Haredim arrivaient en avion en utilisant des autorisations frauduleuses, et que certains avaient obtenu leurs autorisations grâce à des liens avec des politiciens ultra-orthodoxes ». (fr.timesofisrael.com)

(1) A SAVOIR. Le reportage de la télévision israélienne est certainement biaisé. En effet, les caméras de la TV ont attendu l’arrivée d’un vol américain avec des haredim pour filmer!

Partager :