Partager :

Pour la 1ère fois de l’histoire d’Israël, un arabe israélien, Nahïl Zoabi, sur la liste du Likoud en vue des prochaines élections. Les Arabes israéliens sont les Arabes détenteurs de la citoyenneté israélienne vivant en Israël. Ils s’identifient comme « Palestiniens » ou « Arabes israéliens ». Les réfugiés juifs des pays arabes ne sont pas comptés parmi les Arabes israéliens.

Le Likoud est un parti politique israélien de tendance national-libérale. Le Likoud s’inspire très largement de l’idéologie du Parti révisionniste (créé en 1925 par Vladimir Jabotinsky) puis du Hérout (créé en 1948 par Menahem Begin), dont il apparaît comme le successeur.

Il est créé en 1973, sous la direction de Menahem Begin, jusqu’alors responsable du Herout. Il remporte les élections en 1977 et met ainsi fin à un demi-siècle de domination du Mapai sur le Yichouv puis sur l’État d’Israël. Il participe à tous les gouvernements israéliens de 1977 à la fin 2005, sauf entre 1992 et 1996, puis entre 1999 et 2001. Le Premier ministre de ces gouvernements a toujours été Likoud (sauf entre 1983 et 1985, où il participe au gouvernement de Shimon Peres). Ariel Sharon est la figure emblématique du Likoud jusqu’à ce qu’il fonde Kadima, fin 2005. À la suite de cette scission, le Likoud ne fait plus partie des trois partis politiques dominants en Israël. Mais il revient sur le devant de la scène en 2009, avec la nomination de son chef, Benyamin Netanyahou, au poste de Premier ministre.

 

Partager :