Partager :

Un Européen produit par an en moyenne plus de 150 kg de déchets organiques : restes de nourriture, épluchures, légumes ou fruits avariés, graisse et déchets de viande, huile de friture, produits laitiers … Tous ces détritus de même que les excréments d’animaux peuvent être versés par une sorte d’entonnoir dans le digesteur de HomeBiogas où ils sont transformés en gaz par des bactéries anaérobies. Ce gaz s’accumule dans la partie supérieure du digesteur. Après être passé par un filtre, il peut alimenter, par un flexible, une gazinière spécialement adaptée et fournie par la société.
« Deux kilos de déchets permettent de fournir assez de gaz  pour cuisiner pendant deux heures » explique Oshik Efrati, l’un des trois co-fondateurs de la start-up. « Le système produit également un engrais liquide et bio que vous pourrez utiliser pour nourrir vos plantes et vos cultures ».

La start-up israélienne HomeBiogas commercialise un digesteur de petite taille capable de convertir des déchets ménagers en gaz renouvelable et adapté aux besoins des familles et depuis sa création, elle a connu une croissance rapide et constante. Soutenue notamment par le fonds d’investissement Engie New Ventures, la start-up a vendu en l’espace de quelques années plus de 10 000 de ses sdigesteurdans une centaine de pays. Dans les pays en développement, plus de 3 milliards de personnes utilisent aujourd’hui encore du bois et du charbon pour la préparation des repas. Les solutions conçues par HomeBiogas peuvent changer leur vie et conduire à la mise en place d’une économie circulaire et locale qui génèrera une valeur ajoutée pendant de nombreuses années.

L’entreprise vient de réaliser son entrée à la bourse de Tel-Aviv où elle est valorisée à 79 millions d’euros. Les fonds levés vont l’aider à accélérer son expansion sur de nouveaux marchés, dont ceux d’Amérique du Nord. Ils lui permettront aussi de déployer sa solution à plus grande échelle dans les restaurants, les hôtels, les universités, les hôpitaux et d’autres établissements. Ceux-ci pourront réduire sensiblement leurs coûts d’élimination des déchets organiques et leur consommation d’énergie, mais aussi leur empreinte carbone.
HomeBiogas projette maintenant d’accroître ses ventes dans les pays ciblés via des partenariats avec des distributeurs locaux.

Source : Révolution Energétique

Partager :