Partager :

Marek Halter a été victime d’une agression à son domicile parisien vendredi dernier. Engagé dans la lutte contre l’antisémitisme et le racisme, il explique ignorer pour l’heure les motivations de ses agresseurs. Une enquête pour « vol par effraction » et « violences » est ouverte.

L’écrivain et intellectuel juif Marek Halter a été agressé chez lui dans la nuit de vendredi à samedi. Engagé dans la lutte contre l’antisémitisme et le racisme, il dit ignorer pour l’heure les motivations de ses agresseurs, mais il ne s’agissait pas selon lui d’un cambriolage.

Une enquête a bien été ouverte par le parquet de Paris pour « vol par effraction aggravé par la commission de violences ». L’affaire est confiée au commissariat de Paris-centre.

« C’est la première fois qu’on me frappe sans me dire pourquoi »

« Je corrigeais les épreuves de mon prochain livre, et je me suis ensuite assoupi dans mon fauteuil, dans la pièce d’à-côté, explique l’écrivain à France Bleu Paris. J’ai senti une présence et _en ouvrant les yeux, j’ai vu un homme cagoulé devant moi et un autre dans l’embrasure de la porte_« . L’intellectuel demande alors aux intrus ce qu’ils font là, tente d’en saisir un par le bras : l’homme face à lui le tire alors par la main, Marek Halter chute sous son fauteuil.

_ »_La seule chose qu’ils m’ont dit, c’est : ‘si vous criez, vous êtes morts’. Ce n’est pas ma première agression, mais c’est la première fois qu’on me frappe sans me dire pourquoi », raconte l’intellectuel. La sortie de son prochain livre, « Un monde sans prophètes », pourrait y être liée selon lui. « Cette agression ressemble à une mise en garde », estime-t-il. Il a déposé plainte ce samedi.

France Bleu + I24

 

Partager :