Partager :

A Bnei Brak pour encourager les ultra-othodoxes à se faire vaccinet du tcholent leur est offert. C’est un plat typique de la cuisine juive ashkénaze, composé d’orge perlé, de pommes de terre, de viande (généralement du bœuf) et de haricots.

Du fait de la tradition rabbinique de consommer un plat chaud durant le chabbat sans contrevenir à l’interdiction de cuisiner, le plat mijote pendant une nuit depuis la veille. On y ajoute souvent des kishke (en) (tripes farcies), des cous de dinde également farcis ou d’autres accompagnements. Selon une étymologie populaire, le nom viendrait du français : « chaud » et « lent »

LE PLUS. https://www.tel-avivre.com

L’hôpital Ichilov a mené une enquête auprès de tous les employés ayant reçu deux doses de vaccin Corona et a examiné les effets secondaires les plus courants.

La bonne nouvelle: le symptôme le plus courant après avoir reçu l’injection est une légère douleur locale, qui a été signalée par environ 51% des vaccinés.
Par ailleurs, près de la moitié des répondants ont signalé une fatigue ou une faiblesse 48 heures après avoir reçu l’injection.

Il s’agit d’une enquête complète à laquelle 1 735 membres du personnel hospitalier vaccinés en deux doses ont participé.  85,5% des participants ont répondu qu’ils n’ont pas eu à prendre  un jour de maladie après avoir reçu le vaccin, 10,1% ont répondu qu’ils en avaient pris un  et 4,3% ont répondu qu’ils avaient pris plus d’un jour de maladie.

48 heures après avoir reçu le vaccin – l’effet secondaire le plus courant signalé est une faiblesse / fatigue significative,  pour 43,9% des personnes.

33,7% des répondants ont indiqué avoir ressenti des douleurs musculaires et 30% ont répondu qu’ils avaient des maux de tête.  Cependant, 36,4% ont rapporté qu’ils n’avaient eu aucun symptôme.

A la question « Avez-vous consulté un médecin suite à ces symptômes? »  – 91,3% ont répondu qu’ils n’en n’avaient pas contacté, 7,4% ont répondu qu’ils en avaient contacté un  et seulement 1,2% ont répondu qu’ils avaient été dirigés vers les urgences.

Partager :