Partager :

Anne Hidalgo restera pour toujours dans la mémoire de la relation binationale Paris-Israël. Moment historique et qui va marquer sérieusement les relations entre Paris et Israël. Selon (1) : « Le Conseil de Paris a adopté ce vendredi la définition de l’antisémitisme de l’ Alliance Internationale pour la Mémoire de l’Holocauste (IHRA). « La possibilité de critiquer la politique d’Israël sur beaucoup de sujets, c’est quelque chose qui relève de l’opinion politique, et de l’exercice de l’opinion politique.

La position qui consiste à critiquer Israël dans son Etat comme existence même relève d’une définition de l’antisémitisme, c’est une nouvelle forme d’antisémitisme, » a déclaré Anne Hidalgo la maire de Paris lors du vote à l’Assemblée.

« Parce que l’Etat d’Israël a été créé aussi parce qu’il y a eu la Shoah, nous devons être très clairs avec les mots, que nous puissions porter les valeurs de liberté et que cette définition là adoptée par notre assemblée nous permettra de donner à chaque mot sa signification précise et d’être à la hauteur de l’histoire de notre ville.

Nous sommes la ville dans laquelle la rafle du Vel d’Hiv a été opérée, nous sommes une ville dans laquelle une communauté juive d’Europe s’est installée et a fait de cette ville sa ville et de la République sa République et cette histoire-là nous engage, » a-t-elle poursuivi.

Paris est la première capitale européenne à adopter cette définition de l’antisémitisme de l’IHRA. Nice l’avait adopté la semaine dernière après des pays comme l’Espagne, l’Argentine et l’Albanie ».

(1) Gabriel Attal (RadioJ)

Titrage IsraelValley

Partager :