Partager :

Carlos Ghosn, ancien PDG de Renault-Nissan, s’est exprimé lors d’une interview avec la chaine libanaise LBC. Lors de l’entretien, il est notamment revenu sur les récents accords de normalisation entre Israël et différents pays arabes (Émirats arabes unis, Bahreïn, Maroc et Soudan).

« Je pense que la région emprunte une nouvelle voie qui nécessite la paix en vue de concrétiser les investissements économiques, qui ont déjà été lancés », a-t-il déclaré, a rapporté et traduit le journal saoudien Arab News. Il répondait là à une question sur la volonté du Liban de « rejoindre le train de la paix » et de normaliser ses relations avec Israël.

« En tant qu’homme d’affaires, je m’oppose aux guerres. Je souhaite que la paix soit instaurée pour que je puisse soutenir mon économie. Je remarque que cette approche est déjà en cours dans la région et je ne veux pas que mon pays soit le dernier sur la liste. Cela dépend de vos attentes. Souhaitez-vous avoir une économie et un développement durables ? Vous devez choisir ce que vous souhaitez vraiment », a déclaré M. Ghosn.

L’homme d’affaires a prédit que le Moyen-Orient deviendrait un « centre technologique » et que la paix « conclue entre les Émirats et Israël encouragera cette évolution ».

« La paix avec Israël entraînera entre autres une concurrence en termes de production et de créativité. En effet, c’est une concurrence judicieuse dans la mesure où elle stimulera les start-ups dans des pays comme le Liban, la Syrie et l’Irak. Cette concurrence nous amènera à améliorer nos infrastructures afin de profiter des opportunités qui nous seront éventuellement offertes. »

https://fr.timesofisrael.com

Partager :