Partager :
Européen et majoritairement musulman, le Kosovo a établi lundi des relations diplomatiques avec Israël et ouvrira à terme son ambassade à Jérusalem.
Depuis août 2020, l’État hébreu a multiplié les accords de normalisation avec des États arabes – Émirats arabes unis, Bahreïn, Soudan et Maroc –, mais ces pays n’ont toutefois pas reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël.
Dans le cadre d’un échange de reconnaissance mutuelle, Israël a reconnu officiellement le Kosovo, ancienne province serbe ayant proclamé en 2008 son indépendance, comme un État indépendant, rejoignant ainsi la plupart des pays occidentaux.
« Aujourd’hui nous écrivons l’histoire, nous établissons des relations diplomatiques entre Israël et le Kosovo. C’est la première fois de l’histoire que des relations diplomatiques sont établies par Zoom », a déclaré le chef de la diplomatie israélienne Gabi Ashkenazi, en référence à l’application de vidéoconférence.
Le Kosovo a non seulement reconnu lundi Israël, mais aussi Jérusalem comme la capitale de l’État hébreu en demandant officiellement à y ouvrir son ambassade au cours des prochains mois. « Ce matin, j’ai reçu votre demande pour établir votre ambassade à Jérusalem que j’ai bien entendu acceptée », a dit M. Ashkenazi.
« Aujourd’hui, Israël devient le 117e pays à reconnaître la République du Kosovo à titre de pays indépendant et souverain », s’est félicitée la ministre kosovare des Affaires étrangères, Meliza Haradinaj-Stublla, depuis Pristina, lors de cette cérémonie suivie aussi par de hauts responsables américains.
Cet accord a été rendu possible par le soutien des États-Unis, Washington ayant soutenu la lutte pour l’indépendance du Kosovo, qui se décrit aujourd’hui volontiers comme américanophile.
L’accord avec Israël prévoit aussi, selon des sources diplomatiques à Jérusalem, la reconnaissance par le Kosovo du Hezbollah (branches politique et militaire) comme une « organisation terroriste ».

Source L’Orient le jour

Partager :