Partager :

A. Bamba est le coupe-faim le plus vendu d’Israël, ce qui représente près d’un quart du marché des collations, selon son fabricant, Osem. Osem produit un million de sacs quotidienne de ce chips à l’arachide. Bamba existe également sans gluten. Des études britanniques et américaines ont montré qu’en manger régulièrement joue un rôle dans la prévention des allergies aux arachides.

Bamba fait partie de la culture israélienne, et il y a même un centre «visiteurs dédié à cette collation. Comme tous les grands produits, Bamba a un certain nombre d’imitateurs sur le marché y compris Chut et Parpar.

B. Les Wafers sont extrêmement populaires en Israël et peuvent être trouvés dans tous les supermarchés et épiceries. En hébreu, ils sont appelés vaflim ou baflim. Les Israéliens sont « les deuxièmes plus grands consommateurs au monde de ce plaisir après les Autrichiens, dont le savoir-faire est arrivé ici. »

C. Pesek Zman (pause) est la version israélienne de KitKat. Cette barre chocolatée a fait ses débuts en 1982 dans une version plate d’une barre de chocolat fourrée à la crème enrobée de chocolat. En 2008, la crème au chocolat avait été remplacée par de la crème de noisette.

En 2012, Pesek Zman défrayé la chronique quand un rapport sur le consommateur a montré que les bonbons de fabrication israélienne était moins chers dans les épiceries à travers le monde qu’en Israël où il est fabriqué.

Partager :