Partager :

Le monde de la mode est en deuil à Tel-Aviv. Le couturier français Pierre Cardin, un styliste visionnaire et pionnier du prêt-à-porter, est mort.

Pierre Cardin est mort, mais pas les produits Cardin, très vendus en Israël. La marque Pierre Cardin est présente, sous formes de franchises, dans plus de cent pays, faisant du couturier l’un des cinq Français les plus connus au monde.

Pendant longtemps les vêtements Cardin ont été copiés sans limites. Des usines basées dans le Sud du pays et à Gaza étaient spécialisées dans l’imitation du style Cardin.

Un article dans un magazine spécialisé : « Du désert du Neguev à Saint~Jean~d’Acre, de la Mer Morte à Tel-Aviv, Pierre Cardin présentait sa collection aux Israéliens ».

Selon Gala (Copyrights). Pierre Cardin est le premier couturier élu à l’Académie française des beaux-arts. Homme d’affaires avisé, il développe la marque Cardin en dehors de l’univers de la mode et propose de nombreux produits dérivés des luminaires au linge de maison, en passant par les parfums. Il s’est notamment illustré comme designer avec une collection de meubles lancée en 1970. En 1981, il fait l’acquisition du restaurant parisien Maxim’s et fonde dans les années 2000, un musée consacré à l’Art nouveau au 2ème étage du restaurant.

Passionné d’art, il transforme le théâtre des Ambassadeurs à Paris pour y créer l’Espace Pierre Cardin en 1971. Scène de théâtre, il en fait également un lieu d’exposition. De nombreux artistes venus du monde entier vont s’y produire ou exposer leurs oeuvres. En 2016, la mairie de Paris décide cependant de ne pas renouveler la concession du lieu à Pierre Cardin. Il a également restauré le château du marquis de Sade à Lacoste dans le Vaucluse pour y fonder un festival d’art lyrique et de théâtre.

Côté vie privée, Pierre Cardin a partagé la vie de l’actrice Jeanne Moreau pendant plusieurs années. Il a également été le compagnon du couturier André Oliver.

Partager :