Partager :

Alors que l’Europe vient de démarrer sa campagne de vaccination, l’État hébreu est engagé dans un sprint pour mettre le coronavirus derrière lui. Israël espère immuniser un quart de sa population d’ici fin janvier, à raison de 150.000 vaccinations par jour.

Une campagne de vaccination à haute cadence. Confronté à l’un des pires taux d’infection par habitant au monde, avec plus de 5000 contaminations journalières lundi 28 décembre, plus qu’en France ramené au nombre d’habitants, Israël s’est reconfiné une troisième fois. Parallèlement, pour endiguer un virus incontrôlable, qui a fait plus de 3200 morts et contaminé plus de 400.000 personnes sur une population de 9 millions d’habitants, l’État hébreu a opté pour une stratégie éclair : vacciner à tout-va.

Lancée dès le 19 décembre, la campagne vaccinale est devenue une priorité nationale. En une semaine, plus de 280.000 Israéliens ont été vaccinés. Dans un tweet, accompagné d’un graphique comparant les taux de vaccination par habitant dans le monde, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est félicité qu’« Israël (soit) le champion du monde de la vaccination ».

Mais le chef du gouvernement israélien a annoncé samedi 26 décembre son intention d’aller plus vite, avec une offensive présentée comme « sans précédent dans le monde ». Le lendemain, à l’heure où l’Europe délivrait les premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech, quelque 360.000 personnes avaient déjà reçu la première des deux injections nécessaires contre le coronavirus, a fait savoir Hezi Levi, directeur général du ministère de la Santé sur la radio publique Kan.

Grâce à cette campagne éclair, Israël veut immuniser en un mois le quart de sa population, soit 2,25 millions d’individus, au rythme effréné de 150.000 vaccinations par jour. « Au cours du weekend, j’ai dit aux dirigeants des compagnies qui nous fournissent les vaccins que notre but était de vacciner 150.000 personnes par jour à partir du début de la semaine prochaine, ce qui serait un record mondial », a indiqué le Premier ministre. Pour tenir cette ambition de 150.000 vaccinations quotidiennes pendant 30 jours, ce sont au total 4,5 millions de doses qui devront être acheminées avant d’être administrées.

Un article LCI (Copyrights).

Partager :