Partager :

Après que Donald Trump, le président américain, eut annoncé l‘établissement de relations diplomatiques complètes entre le Maroc et Israël, certains cercles israéliens parlent déjà de relancer les relations économiques entre les deux capitales, et de ne pas limiter les contacts officiels à leur seul côté politique.

Dans les jours à venir la Chambre de Commerce Israël-France à Tel-Aviv va tenir un Board pour valider la proposition du Dr Daniel Rouach, né au Maroc (Meknès), et Président de la Chambre de Commerce dans l’Etat Hébreu qui souhaite offrir un bureau au 13ème étage de la Tour Hamered (« Industry House ») et des services de qualité à ceux qui veulent entretenir des relations d’affaires binationales Israël-Maroc. Une réunion spéciale et un webinaire seront organisés très rapidement avant la mise en place d’une « Learning Expedition » Tel Aviv-Casablanca.

Selon le site Internet « Israel Valley », spécialisé dans les relations commerciales franco-israéliennes, il existe un éventail de domaines économiques qui pourraient faire l’objet d’une coopération étroite entre les deux pays; Les plus importants sont peut-être l’agriculture, l’aéronautique, l’espace, les sciences de la vie, le tourisme et l’industrie électronique. La même source médiatique a attiré l’attention sur le fait que les technologies modernes s’inscrivent dans les zones commerciales appropriées pour l’investissement entre Tel Aviv et Rabat à l’avenir, affirmant que la force du Maroc dans le domaine de l’électronique réside dans sa proximité géographique avec le continent européen, en plus de l’importante infrastructure dont il dispose.

Le site Israelvalley avance en outre qu’en 2021, une large place sera réservée aux relations Maroc- Israël lors de la conférence « Santé TransTech » (une conférence internationale sur le transfert de Technologie et la coopération technologique qui réunit chaque année des sociétés, start-ups, experts et spécialistes de l’innovation). La même source a souligné que plus de 300 unités industrielles dans le domaine de l’électronique vont s’installer dans le Royaume, tout en offrant plus de 7 000 emplois. Et ceci à la lumière du boom qualitatif que connaissent les investissements liés aux technologies modernes dans le pays, malgré la baisse des dépenses publiques en recherche scientifique dans ce domaine.

Le clip d’informations indiquait également que le Maroc se classait parmi les cinq plus grands partenaires économiques d’Israël sur le continent africain, venant directement après l’Egypte, la Mauritanie, l’Ethiopie, l’Ouganda et le Ghana, soulignant que l’économie nationale est capable de réaliser une croissance durable et de réduire les déséquilibres sociaux dont la pauvreté et le chômage. La source médiatique a déclaré que les produits chimiques et mécaniques, en plus des machines et des appareils électroniques destinés principalement au secteur agricole, sont les exportations israéliennes les plus importantes vers le Royaume du Maroc, où certaines entreprises ont déjà ouvert des succursales au Maroc, comme notamment la société « Netafim ». Israël valley a expliqué également que l’économie marocaine est basée sur des politiques libérales et que c’est donc un marché qui peut être en ligne avec Israël, indiquant que le Royaume cherche à développer et moderniser son économie nationale, en adoptant des politiques industrielles, en renforçant l’économie agricole et en augmentant la production de phosphate.

Le président américain Donald Trump avait annoncé que le Maroc et Israël étaient parvenus à un accord pour établir des relations diplomatiques complètes entre les deux pays. Trump avait écrit, sur son compte « Twitter »: « Nos grands amis, Israël et le Royaume du Maroc, ont convenu d’établir des relations diplomatiques complètes – une percée HISTORIQUE colossale pour la paix au Moyen-Orient ! » Le communiqué du cabinet royal indiquait le développement de relations innovantes entre les deux pays dans les domaines économique et technologique. A cette fin, des travaux seront menés pour rouvrir les bureaux de liaison dans les deux pays, comme ce fut le cas par le passé et depuis de nombreuses années, jusqu’en 2002.

Source : « Maroc/Israël: Vers un partenariat économique et technologique de qualité ».

Source : https://fr.hespress.com

Partager :