Partager :
Depuis plusieurs hivers, des dizaines de requins se rassemblent à la centrale électrique de Hadera, où l’eau chaude de la station est déversée dans la mer. Avec ce phénomène particulier, les requins viennent nager dans l’eau chaude dans le pays depuis plusieurs années. Il s’agit de requins sombres et de requins gris formant une bande de 30 à 40 requins. Le requin gris est d’ailleurs en voie de disparition dans le monde.
En raison de ce phénomène fascinant, l’Autorité de la nature et des parcs a ouvert un centre afin de guider les visiteurs souhaitant les observer. (Source : Israpresse)
Le Requin gris de récif, également communément nommé Requin dagsit ou encore Requin à queue noire, est une espèce de requins de la famille des Carcharhinidae.

Débordant d’agressivité, pour les autres espèces de requins comme pour les plongeurs qui apprécient son habitat, le requin gris de récif (Carcharhinus amblyrhynchos) fait la loi sur les récifs de corail d’Indo-Pacifique. On l’appelle aussi requin à queue noire, car une bordure de cette couleur orne celle-ci. Les spécimens vivant dans l’ouest de l’océan Indien et en mer Rouge se distinguent des autres par un liseré blanc sur la pointe de leur nageoire dorsale ou aileron.

Le requin gris de récif est considéré comme quasi-menacé sur la liste rouge de l’UICN. Il est une cible de la pêche commerciale, pour ses nageoires et sa viande, et les récifs sont dégradés par les activités humaines et leurs conséquences, dont l’acidification des océans responsable du blanchissement des coraux.

Partager :