Les 20.000 mots de passe les plus utilisés en France? Et en Israël?

Par |2020-12-20T07:30:03+01:00décembre 20th, 2020|Catégories : ECONOMIE|
Partager :

Deux développeurs français ont lancé l’an dernier le projet Richelieu, afin d’identifier les 20.000 mots de passe les plus utilisés en France. Principal enseignement, les mots de passe les plus simples sont aussi les plus plébiscités. En Israël aucune étude n’existe à ce sujet. Mais très probablement lesmots de passe sont certainement très simples… avec beaucoup de …555! Beaucoup de chiffre tirés de la Thorah (le »613 en particulier).

Selon (1) : « Arrive en effet en tête du classement la suite de chiffres «123456», devant une autre, «123456789». Sur la troisième marche du podium, la suite de lettres «azerty», correspondant aux premières lettres du clavier d’ordinateur français.

Preuve que les suites de chiffres ont la cote, «1234561» se place en 4e position. On en retrouve plusieurs autres dans la suite du top 10, avec «000000» en 7e position, «1234567891» en 8e et «12345» en 10e.

La suite de lettres «qwerty», équivalent de «azerty» pour les claviers américains», se positionne 5e. Juste devant un autre mot de passe plus surprenant, «marseille», qui remporte largement son match avec «paris», seulement 524e.

«Doudou» surnom le mieux placé

Les surnoms mignons se font aussi une belle place dans le classement, avec «doudou» 9e, «loulou» 11e et «chouchou» 17e.

Le banal «motdepasse» n’arrive qu’en 27e position, loin derrière son équivalent anglais, «password», 13e.

Enfin, l’étude des mots de passe les plus choisis par les Français permet d’avoir un aperçu des prénoms les plus courants dans l’Hexagone. Premier prénom de ce classement, «nicolas», 24e, devance «julien» (29e), «thomas» (30e) et «camille» (31e).

Construit à partir de fuites de données survenues ces dernières années, cette liste a été réalisée dans une optique de cybersécurité, explique le projet Richelieu sur sa page GitHub. Il s’agit de permettre aux responsables sécurité dans les entreprises de disposer de données appropriées pour mesurer la vulnérabilité des mots de passe utilisés ».

(1) cnews.fr/

Partager :
Aller en haut