Partager :

Les théories complotistes pullulent en Israël. De nombreux israéliens sont toujours persuadés que le vaccin administré en public hier soir à Netanyahou était un fake. Le Premier ministre israélien s’est fait vacciner samedi 19 décembre au soir contre le Covid-19, lançant du même coup la campagne nationale de vaccination contre ce virus en Israël. Après avoir été vacciné le PM a déclaré : ”une petite piqûre pour l’homme, un pas de géant pour la santé de nous tous”

En Israël, comme en France on peut résumer la vision des complotistes : « le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins ».

«Quand les gens ne peuvent avoir accès facilement à une information fiable sur les vaccins et quand la défiance envers les personnes et institutions liées aux vaccins est importante, la désinformation vient très rapidement remplir ce vide» et insuffler progressivement une méfiance grandissante contre les vaccins, a relevé First Draft, une ONG spécialisée dans la lutte contre les fausses informations.

«Les théories du complot» sur la vaccination «sont surreprésentées sur les réseaux sociaux», particulièrement dans les publications francophones, où l’on «retrouve plus de publications liant les vaccins à des théories complotistes qu’à des questions morales ou religieuses ou à des inquiétudes sur les libertés civiles». First Draft note aussi que ces théories ne sont pas limitées à «des groupuscules marginaux»

 

Partager :