Partager :

Le ministre de l’énergie et des infrastructures des EAU, Souhail Al Mazrouei, a rencontré virtuellement jeudi la ministre israélienne des transports et de la sécurité routière, Miri Regev, afin de renforcer les liens de coopération entre les deux pays dans le cadre des accords d’Abraham entre les Émirats arabes unis et l’État d’Israël.

Au cours de la réunion, à laquelle ont participé de hauts fonctionnaires des deux ministères, les deux parties ont discuté de la coopération dans les domaines du transport intelligent et de l’intégration des transports, dans lesquels les deux pays ont pris des mesures pour accroître l’efficacité des transports et atteindre les objectifs de développement durable. Les deux parties ont également discuté des tendances et des projets futurs en matière d’utilisation de véhicules autonomes et respectueux de l’environnement, qui soutiennent les aspirations des deux gouvernements en ce qui concerne l’amélioration de la sécurité et de la sûreté routières en assurant la sécurité du trafic et en réduisant la pollution.

Au cours de la réunion, la coopération commune dans le développement de la législation relative aux infrastructures et aux transports maritimes et terrestres, ainsi que l’échange d’expériences dans le domaine du transport ferroviaire, ont été abordés, en plus des moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les activités liées à l’Organisation maritime mondiale dans le cadre de l’objectif du ministère d’échanger des connaissances et de l’expertise et de s’efforcer d’un développement continu avec les partenaires pour façonner les cinquante prochaines années de réalisations ambitieuses.

Les deux parties ont affirmé le rôle des Accords d’Abraham dans l’ouverture de nouveaux horizons de prospérité et de développement global et durable et se sont réjouies des jours à venir de développement, de croissance et de prospérité dans tous les domaines, y compris dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures et des transports. Ces secteurs constituent l’épine dorsale du développement global des économies nationales des deux pays. Les deux parties se sont félicitées des visites bilatérales sur le terrain pour se familiariser avec les meilleures pratiques et ouvrir la voie à l’exploration de nouvelles possibilités de coopération.

Pour sa part, Miri Regev a déclaré qu’il y a 17 entreprises nationales dans l’État d’Israël par lesquelles le travail commun peut être renforcé dans les domaines des chemins de fer, des trains express et des projets d’infrastructure. Mme Regev a invité la partie émiratie à prendre connaissance des expériences des sociétés nationales et à échanger des compétences, ainsi qu’à discuter des possibilités de coopération.

Souhail Al Mazrouei a déclaré : « Les Émirats Arabes Unis sont désireux de suivre les progrès et les développements mondiaux, et de bénéficier des technologies futures à différents stades de leurs travaux afin d’améliorer leur position et d’atteindre un leadership mondial jusqu’au centenaire des Émirats en 2071 », en se référant au rôle de ces réunions dans l’avancement des secteurs mentionnés ci-dessus ; la stimulation de la croissance économique, l’amélioration de l’innovation technologique, et le renforcement des relations entre les deux pays d’une manière qui sert les intérêts communs.

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302895045

WAM/French
Partager :