Partager :

Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a fustigé « l’approche biaisée à l’égard d’Israël » au sein des différentes institutions internationales, lors d’un entretien avec Christian Malard diffusé mardi sur i24NEWS.

« Nous trouvons que l’approche biaisée à l’égard d’Israël est inacceptable. Nous avons souvent opposé notre veto à des résolutions des Nations Unies qui auraient été hostiles, ou disons très déséquilibrées, envers Israël », a-t-il remarqué.

Le responsable a également salué les « relations très bonnes et très étroites » qui existent entre Jérusalem et Budapest, félicitant par ailleurs le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou pour la signature des accords d’Abraham avec les Emirats arabes unis et Bahreïn en septembre dernier.

« J’ai beaucoup apprécié les efforts du Premier ministre pour établir une vraie paix au Moyen-Orient », a affirmé M. Szijjarto.

« Je connais ceux qui ont signé les accords d’Abraham, ce sont des hommes d’Etat qui tiennent parole, engagés en faveur de la paix », a-t-il poursuivi.

« Je suis sûr que la bonne volonté de ces dirigeants va aider à faire en sorte que cette tendance positive se poursuive, peu importe le manque d’encouragements (…) en Europe ou de l’autre côté de l’Atlantique », a-t-il ajouté, en référence à la prochaine prise de fonction de Joe Biden le 20 janvier prochain.

Le ministre hongrois a enfin refusé que Téhéran acquière l’arme nucléaire, indiquant comprendre « les inquiétudes d’Israël, mais aussi des pays de la région, qui ont dit très clairement qu’une telle démarche de la part de l’Iran ne serait pas favorable pour la stabilité » au Moyen-Orient.

Source : i24news.tv

Partager :